Situation

Sur la crête
  • Altitude départ : 1560
  • Altitude sommet : 2260
  • Dénivelé : 700
  • Distance : 3 km
  • Temps de montée : 02:00
  • Temps de descente : 00:15
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : Rien
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : Val Louron


Proposé le Michel Pila

Itinéraire accès

Depuis le col d'Azet, remonter les pistes jusqu'au sommet, c'est un petit col. 
depuis ce col remonter l'arête nord facile par un sentier jusqu'au sommet 


Itinéraire vol

Décollage facile le nord est 

vol sans surprise 

atterrissage immense à côté du lac de genos 

Précautions

Nécessite de prendre la navette jusqu'au col d'azet 



Commentaires itinéraire

Sortie : Ça pousse au Toudous !

Sur une idée de JP, c'est une randonnée dans le Vallée du Louron qui retient aujourd'hui notre attention, le Cap de Toudous. C'est un joli sommet au dessus des pistes de la petite station de ski de Val Louron. Alors que nous commençons la marche, une randonneuse locale nous rattrape, c'est Cléry, elle fera la grimpette avec nous. Voilà une belle balade avec l'Arbizon bien planté au loin vers le nord et le lac de Génos qui brille dans la vallée. 

Arrivés là-haut sur les coups de dix heures, nous faisons rapidement le tour du sommet pour voir les différents points de vue peu habituels à nous autres, luchonnais d'adoption. Nous en profitons également pour évaluer la disposition des courants d'air, en gros c'est le bordel. Une grosse ascendance venue de l'immense versant Est entretient une brise inconstante matinée de dusts devil, ces petites tornades qui font tout envoler sur leur passage. Finalement c'est directement dans la colonne d'air chaud que nous installons les voiles. 

Si étaler les parapentes est chose facile, les maintenir tranquilles en est une autre. Plusieurs fois des dusts devil ont fait tourbillonner nos voiles qui se dressent dans le ciel comme des serpents à sonnette hors de leur panier en osier. Les voiles montent si haut qu'il convient de s'allonger sur le tissu afin d'éviter tout risque de décollage intempestif..  la pression monte d'un cran. 

JP comme à son habitude ouvre la voie du ciel. L'ultralite emporte de suite notre ouvreur vers les cieux. Jean-Luc, très à l'aise avec sa nouvelle voile, s'envole sans attendre qu'un dust ne fiche la pagaille dans  son avion de chasse. 

Alors que Cléry aide Maxime à réétaler sa voile qu'un dust aura mise en boule, je m'envole dans une relative accalmie. La suite sera beaucoup moins paisible quoique assez plaisante, une douce brise me maintient devant le décollage. C'est quand j'ai vu Jean-Luc et Jean-Pierre au loin de faire satelliser que j'ai quitté mon nid d'aigle pour les rejoindre. Effectivement ça pousse fort ! Mon petit vario sonore émet des tonalités jusque-là inconnues ! Le thermique est immense et puissant, chaque tour me fait gagner 50 m ! Bientôt le lac dans la vallée n'est plus qu'une minuscule flaque d'eau et les sommets alentours de petites collines insignifiantes. Je vais quitter le thermique bien avant d'avoir rejoint le plafond qui me semble étonnamment haut à 10h30. 

Un vol fantastique possible grâce à notre navetteuse Hélène qui nous a montés jusqu'au col d'Azet. Voilà une vallée bénie pour planer avec nos chiffons colorés


Lac de Génos
Sur la crête
  • Date : 12-08-2022
  • Durée : 02:00
  • Dénivelé : 700 m
  • Distance : 3 km
  • Temps de vol : 25' m
  • Plafond max : 2350 m


Identification

Social Media