orgere
28-03-2016 19:00:04

Salut Michel, belle réponse, toute en finesse ! Je suis exactement comme toi, et maintenant je m'étonne quand quelqu'un répond à mon "bonjour". Je ne lui demande même pas si c'est franc et sincère !!! C'est notre société dans son ensemble qui change, ce n'est pas moi qui vais la refaire, je crois que je n'ai même pas de regrets... Ce qui est certain c'est que ce sera avec un réel plaisir que j'aimerais à nouveau te saluer sur un sommet ou ailleurs ! Ar'vi l'ami !

Michel Pila
28-03-2016 11:31:23

Bonjour Jean, tu me poses là une question fort intéressante, la montagne est elle de plus en plus difficile à vivre ?.... Non heureusement je ne le pense pas, elle restera là encore des siècles, belle et vivante, il existera toujours des coins sauvages où se promener, et puis, quand bien même il y aurait du monde, si c'est dans l'amitié et la fraternité alors pourquoi pas. Prends par exemple le sommet du Mont-Blanc, pourtant très fréquenté, il y règne souvent une ambiance bon enfant, peut-être est-ce dû à l'effort ou à la difficulté à respirer, quoi qu'il en soit au sommet c'est toujours dans la bonne humeur (et quand en plus tu y vas en décalé avec une voile sur le dos et qu'il n'y a plus un chat parce qu'il est bien plus tard, alors là c'est le paradis). Néanmoins, il est regrettable de constater que l'augmentation de la fréquentation ne va pas toujours de pair avec un respect des règles élémentaires de politesse, tu sais, ce petit bonjour échangé chaque fois que l'on croise quelqu'un... Il y a longtemps, très longtemps, alors que j'étais encore un enfant, je n'habitais pas à Grenoble et nous n'allions en montagne que pour les vacances, et rarement. Eh bien ce qui me fascinait le plus, c'était cette petite marque de politesse à la croisée des chemins, cette marque d'affection internationale que les gens s'échangeaient alors qu'ils ne se connaissaient même pas... Et le plus drôle c'est que ce geste se répétait dans tous les pays sous des formes différentes, grusse got par exemple en Autriche ou holà en Espagne.... Ça s'invente pas ! Bref, même si les montagnes ne me paraissaient pas aussi belles qu'aujourd'hui, cette ambiance amicale me semblait agréable à vivre et même chaleureuse, je trouvais cela fantastique que tous le monde puisse se souhaiter sincèrement une bonne journée... C'est pour cela que depuis, à chaque fois que je croise quelqu'un, j'aime à lui donner cette marque d'affection. Il se trouve que dans le monde dans lequel nous vivons, l'individualisme devient un art de vivre, c'est chacun pour soi, le philosophe Gilles Lipoveski l'a d'ailleurs bien décrit dans l'un de ses ouvrages - je n'ai aucun mérite à le citer, autant j'ai pu admirer son aisance à parler lorsque j'étais étudiant au lycée Mounier, autant lui ne doit pas se souvenir de moi tant j'étais plus intéressé par les montagnes environnantes que par ses cours.... Cette marque de politesse donc, revêt une importance sinon capitale du moins nécessaire, non seulement elle rend l'environnement encore plus beau mais elle rapproche les gens. Evidemment il s'agit d'être sincère, car si c'est juste pour la forme cela n'a pas beaucoup d'intérêt, il existe une formule qui me semble de plus en plus d'actualité : il faut se méfier des bonnes actions pour de mauvaises raisons. Cet adage, entendu dans l'excellent film Interstellar, devient de plus en plus pertinent, il ne suffit plus de faire une bonne action, encore faut il qu'elle trouve sa justification dans de nobles intentions. C'est à ce prix là que le monde deviendra meilleur, et c'est pas gagné ! C'est pour cette même raison qu'il m'est tout aussi agréable de circuler à moto à saluer les motards, même si parfois je trouve cette coutume pesante. Sur une route sinueuse remplie de bécanes par exemple, je m'applique consciencieusement à rendre le salut des uns et des autres quand bien même je serais en pleine négociation d'une courbe sublime, où je rêve l'inclinaison de ma bécane aussi prononcée que celle d'un Valentino Rossi. Quoi qu'il en soit j'ai eu beaucoup de plaisir à te saluer au sommet du Tabor il y a quelques temps, ne serait-ce que pour mettre un personnage réel sur ce pseudo que je suivais depuis longtemps sur Skitour, et dont Loïc me parlait à l'occasion des vendanges, et il est tout à fait étonnant qu'encore une fois, et de peu, nous ayons failli nous croiser une nouvelle fois sur ce même sommet. Cela dit, il me semble que les conditions d'avant hier furent bien meilleures que les tiennes mercredi dernier !


orgere
27-03-2016 18:18:36

Salut Michel, à quelques jours près, nous nous retrouvions au Tabor.... Cette fois, c'était la misère pour Patrick et moi, mais si tu avais été là, nous t'aurions salué, sans faire de manière! Je trouve que la montagne est de plus en plus difficile à vivre.Tu en penses quoi ? Même sans parler de cette aventure. Sommes-nous devenus des aigris ???? J'espère bien partager un sommet avec toi un de ces jours, comme en 2014... http://www.skitour.fr/sorties/le-tabor,53605.html


Liste des forums

Ski de Randonnée Bivouak.net
 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net