kaiser38
20-04-2014 23:41:30

Salut, Tiens l'autre jour on se faisait la réflexion avec un copain qui vole depuis très longue date. A savoir si le fait de voler uniquement en vol rando dans des conditions généralement "plouffesques" était moins risqué que de faire du vol en ascendance en local ou du cross. Et mon copain qui me disait que le fait de ne pas vouloir renoncer au vol une fois que l'on est monté à pied était finalement tout aussi accidentogène... Notamment quand il y a du vent météo ! (sans vent, c'est vrai que le risque baisse notablement). Car finalement, voler avec des conditions de vent moyen à fort, qui plus est rafaleux, c'est à peu près la même problématique que voler en thermique, avec les mêmes réactions de l'aile (tangage, modification de l'incidence et risque de fermeture si mal pilotée). Sans compter sur le fait qu'en montagne, par rapport à un site FFVL notoire, on peut vite être amené à se retrouver sous le vent (d'un relief, d'un obstacle...) pendant le vol ou à l'attéro, si mal choisi. D'autant que les "fusibles" sont bien moins nombreux en l'air pour se faire une idée avant de décoller ! En tout cas je suis content de voir un peu de sagesse dans la fin de ton message ! Bref, je pense qu'il vaut mieux s’abstenir certains jours et remiser l'aile au placard en prenant son VTT à la place... A bientôt !

 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net