Pointe de Vélan depuis la plaine de Saint
Gingolph

Pointe de Vélan depuis la plaine de Saint
Gingolph

  • Altitude départ : 500
  • Altitude sommet : 1784
  • Dénivelé : 1300
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15mn
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Varié et plutôt pauvre
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

De Saint Gingolf, prendre le joli petit sentier qui part plein sud à flanc de montagne. Il faut garder le ruisseau à main droite et ne jamais le traverser... c'est farci de pistes forestières qui partent ailleurs. vers 800m on retrouve le parking (qui peut être un départ également).
A partir de là c'est plus simple. un beau sentier monte en cinq lacets jusqu'au rocher blanc à travers des pentes raides. Au Rocher Blanc, changement de décor, les premières prairies apparaissent. suivre le doux vallon plein sud jusqu'au chalet de la motte. Tourner à droite sur une large piste et suivre la longue crête par une belle piste. passer auparavant devant le pylône et admirer le lac d'Annecy au nord miroitant de mille feux.

Suivre la belle piste qui passe devant deux pièces d'eau et un monument à la gloire de la famille Calfi, des chasseurs de pères en fils il me semble. La piste bascule au sud avant de redescendre légèrement sur le chalet Servoz, splendide gite au milieu de l'alpage éponyme.

La suite est simple, c'est la grande pente au dessus, on voit d'ailleurs la croix depuis le chalet. il monte assez bien et la trace est bonne sauf dans une traversée de dalle où l'attention est de mise. On rejoint la molle arête nord, elle vous montera facilement à l'antécime et sa croix. Le vrai sommet est un peu plus à l'ouest.

Itinéraire vol

Deux décollages possibles : 1> orienté Sud-est entre la croix et le sommet, sur une selle confortable pour étaler, mais la pente est vite raide... de plus la raideur de toutes les pentes favorise l'instabilité du vent... attention le thermique est direct et brutal. Une vidéo du déco [url=http://vimeo.com/15132769]ici même[/url] 2> par vent de nord... vous n’êtes pas au bon sommet... néanmoins avec une certaine habileté vous avec un beau décollage de travers mais sur une belle rampe. C'est sur le sentier de montée à 60m de distance de la croix sur l’arête molle nord. Attention on est un peu sous le vent du nord... flamme et gestes précis sont de mise.

Précautions

Sommet raide nécessitant une bonne technique de décollage. Attention au vent météo nord et aux thermiques qui chamboulent un peu l'air sur le sommet exigu. La morphologie de ces deux décollages est bien D2, cependant à mon avis les conditions y sont rarement faciles, ce qui augmente le niveau requis aux décollages


Commentaires difficultés

Il y a deux passages à travers des dalles un peu péteuses sur un sentier bien imprécis, juste sous le sommet, mais rien de bien méchant si le terrain est bien sec.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Albertville > passer Faverges > Vers Giez > Stop à Saint Gingolf


Parcours



  • Nb points : 516
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 10.644
  • Dénivelé - : 905
  • Dénivelé + : 2191
  • Taille fichier : 21 kB
  • Téléchargement


Sortie du 17-05-2014

Le Charmant chalet de la Molle devant La Sambuis

Cherche ton horizon, traverse les cloisons

La journée a pourtant mal débuté... je commence par percuter en reculant les nouveaux bacs à fleurs qui servent de ralentisseurs devant la maison. Puis 5km avant le parking, un tracteur impose un rythme d'escargot.... jusqu'au parking. Et pour finir un pneu avant de la bagnole explose sur la piste... bonjour pour mettre la galette, la roue de secours n'est même pas à l'endroit désigné par le documentation... Son calme il faut savoir garder...

Je ne me reconnais plus, je n'ai même pas gueulé contre l'adversité. Pas rancunier de nature, au bout de cinq minutes de marche tout est oublié. Le sentier est plaisant, le temps superbe, et l'objectif totalement inconnu. Au chalet de la Molle il y a du vent... et pas du tout bien orienté. Il en faut plus pour me décourager, il faut appliquer la méthode Couet : la balade est belle, pas question de la raccourcir. Il y a de l'animation au Chalet de la Servoz, tous les couchages sont étalés sur la belle prairie ou étendus sur les clôtures. C'est le grand nettoyage de printemps avant le début de la saison. L'endroit est particulièrement apaisant. Et en plus il paraît qu'on y vend un fromage délicieux, je dis "il paraît" car les chèvres arrivent dans la journée... pas encore de lait donc.

La petite traversée dans la barre demande de l'attention... avec l'age on est moins habile et c'est plutot casse gueule. Certes le passage n'est pas long mais faut pas s'en coller une, sinon retour au chalet de Servoz, et dans un sale état ! Le vent est franchement nord... c'est pas bon pour mes affaires. Cependant, à cheval sur l’arête nord, il se trouve une pente en diagonale parfaite pour étaler. J'en prend bonne note et poursuis jusqu'au sommet. Le thermique des faces ensoleillées devrait prendre le pas sur le vent météo... enfin on peut toujours rêver. Au sommet, la nouvelle tombe sur les téléscripteurs... Gros vent météo Nord et même avec une petite composante ouest... nul pour ce sommet. Après une demi-heure à attendre une inversion qui ne vient pas, décision est prise de revenir au pseudo décollage nord. Ici il y a bien des moments où le vent est bon, mais cela est trop bref, il passe des boulets de canons venus du sud le temps d'un instant, ça craint trop.

Au décollage Nord-est en revanche, la brise est constante et franchement travers, plus de 90° venant de la gauche et qui vous pousse dans le trou - moue dubitative. Pourtant, encore une fois, c'est fréquentable par instants fugaces. Allez je tente le coup.

Une fois la voile prête, il convient d'observer précisément la masse d'air. À un moment un calme relatif se fait sentir. J'avance vers la pente, la voile monte comme un chiffon en boule, raté. Alors que j'arrête la course avant le grand trou, une bourrasque de thermique me cueille. Heureusement que la voile était en boule, elle me tire mollement en l'air et me repose délicatement quelques mètres plus bas. A ce moment je compte renoncer mais à bien regarder la voile, elle est maintenant derrière moi et parfaitement gonflée, elle me tire dans le bon sens. Je reprends les avants... une petite traction et paf, comme un bouchon de champagne dans le thermique sous le vent... un sport de jeune. Au dessus de la grand pente orientale, ça monte de partout, mais c'est contrarié par un fort vent du nord. Après deux belles fermetures - et malgré les bonnes sensations sous cette voile - , je décampe vers la vallée.

C'est encore très haut que j'arrive au dessus de la première ligne électrique perdue dans la forêt. Au loin des grands champs d'orges montrent de belles ondulations, c'est certes très joli, mais il est clair que ce putain de vent du nord - pas du tout prévu par Météo-parapente - est manifestement fort jusque dans la vallée. Il est préférable de choisir un grand champ, celui qui est entre deux lignes électrique et fraichement fauché ira très bien. La fin du vol est peinarde dans un vent fort mais laminaire. Approche quasiment à la verticale et toucher du sol sur la pointe des pieds comme une ballerine de l'opéra de paris.

Comme le chante si bien B. Cantat, dans son dernier Opus Détroit, Cherche ton horizon, traverse les cloisons. Ben moi je l'ai trouvé aujourd'hui entre deux grosses lignes électriques...

Photos de la sortie

Commentaires

Marc Billat
25-05-2014 23:24:45

Salut, ce qui me dérange, ce n'est pas de voler là haut, c'est de diffuser d'une manière ou d'une autre. La réserve existe depuis les années 50 je crois, et nous sommes arrivés bien après. On peut survoler ou décoller depuis le Trélod grâce à une convention. Ils tolèrent le survol des faces Est, mais pas de décoller à pied, va comprendre. Mais tout ceci reste très fragile. A une époque j'ai essayé (avec d'autres) de négocier une convention pour les faces Est, il n'en était pas question. Certains regrettaient même la convention du Trélod et souhaitaient la casser. Je ne publierais pas d'info sur le Grand Roc ou je vais de temps en temps, bien entendu qu'à pied :oops:

Aurélien B.
25-05-2014 10:36:26

Bonjour Marc, Je faisais partie du vol de la Lanche Close ce jour-là, et tu as raison : sur le papier on est un peu limite avec la réserve. L'avantage du topo, c'est que tu peux préciser par écrit que c'est un peu limite, alors que la vidéo passe outre. Dans les faits, comme tu le notes, c'est quand même un cas particulier : il y a une petite bande de réserve qui file le long des falaises du Charbon et, concrètement, on vole suffisamment haut à cet endroit pour que ça ne gène pas (d'autant que le câble oblige à voler haut). D'ailleurs j'aimerais bien savoir ce qui justifie cette bande étroite de réserve... mais bon, c'est un autre débat ;o) Bons vols


Marc Billat
23-05-2014 11:21:24

Ce qui m’énerve un peu dans les video, il publie des images du Charbon et de Lanche Close alors que l'on survole la réserve des Bauges. Bon c'est vrai qu'à cet endroit, elle ne représente qu'une petite bande bien étroite. Par contre j'ai trouvé sur Youtube des vidéos d'un gars de Haute Savoie volant du Grand Roc (au dessus d'Albertville) et de l'Amenaz et traversant la réserve!!! Nous sommes en tractation avec le parc et l'ONF pour ouvrir certains vols. Ces exemples peuvent être mal interprété par les autorités.


anonynmous
21-05-2014 23:08:09

Corrigé et lien sur la vidéo Merci et bons vols :wink:


Aurélien B.
21-05-2014 08:39:35

Bonjour Michel, C'est St GingolPH, à côté du golF de Giez :wink: Merci pour le topo. Une vidéo ici, avec atterro à Doussard : http://www.annecyminivoiles.com/vol-rando-mini-voile/bauges/


Michel Pila
19-05-2014 13:47:58

Beau sommet secondaire il est vrai. S'il y a effectivement deux endroits proches du sommet pour étaler et décoller qui sont assez confortables, il ne faut pas perdre de vue que la raideur de toutes les pentes alentours complique un peu l'aérologie qui peut vite devenir dangereuse. J'ai mis D2 mais avec des conditions parfaites, ce qui doit être rare dans la journée. Salut bien Bons vols avec cette superbe Masala qui était deuxième dans ma shortlist @Luc. Eh oui je deviens plus serein, le privilège de l'âge je présume...

Marc Billat
18-05-2014 19:48:55

Voilà un sommet qui me fait tourner la tête lorsque je me rend vers Annecy. Il y a 15 jours, j'ai même repérer à pied le début d'un autre chemin débutant à Giez. Mais le tiens à l'air plus sympa et joli. Vu d'en bas, je me posais des questions si le déco était possible, avec la forte pente. Maintenant je sais que c'est réalisable. Pour le moment je vole en cross, le vent de nord d'hier était bien turbulent et fort. J'étais pas loin sous le Charvin. A bientôt pour d'autres aventures en rando


Luc
18-05-2014 11:49:13

Joli ! Et dans l'écriture même ta crevaison ma foi a de l'horizon... Mais je dois l'avouer je ne te reconnais point du tout ;-)


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1300 m
  • Temps de vol : 25 m
  • Plafond max : 1800 m

Indentification

Sports