Montagne du Conest (La Peyrouse) Depuis Notre
Dame de Vaux

Situation

273393458_2473245166141581_5890979585379339298_n
  • Altitude départ : 1005
  • Altitude sommet : 1710
  • Dénivelé : 710
  • Temps de montée : 1h30
  • Orientation : Sud-Est
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle
  • Accès : Grenoble, Laffrey, Notre Dame de Vaux


Proposé le Bernard

Itinéraire

Dans Notre Dame de Vaux, prendre a droite (face au bassin) direction Chalet de l'As; sortie des dernieres maison laisser la voiture sur le petit parking à droite.
Prendre a pied la route jusqu'à la premiére épingle, le départ est sur le chemin à gauche ( il est conseillé de continuer un peu la route, environ 100m pour visualiser le terrain d'attéro et les parcelles fauchées.) le chemin rejoint la route, continuer celle-ci en ouest, au niveau du virage dit du Sabot, (juste avant la barriere d'alpage) prendre au droit pleine pente en obliquant ouest pour rejoindre la lisière; puis suivre l'arête en revenant nord, devant vous l'alpage monte plein est...c'est tout droit, la Peyrouse est en vue.

A lire

  • Parapente en Dauphiné par Martin Jezierski. Référence : Topo N° 18 Page 66 proposé par Michel Pila

Itinéraire vol

Magnifique déco. qui autorise les départs est, sud est, sud ouest sans difficulté; il est également possible de décoller en nord est, puis de repasser le petit col à droite (sous le vent) en toute sécurité avec un vent de moins de 10Km/h. Si le vent est fort au sommet, redescendre au petit col (environ 80m) qui n'est pas sous l'influence du venturi. C'est un vol du matin, dés l'aprés-midi , il s'installe une brise de vallée a l'attéro qui génère des cisaillements.

Précautions

il est possible de monter en voiture au châlet de l'As...par la route et de décoller en sud/sud est avec 1/4 d'heure de marche, bien penser à refermer les barrières d'alpage aprés votre passage.

Difficultés

Site d'école, sans aucune difficulté, bel alpage trés sécurisant.

Commentaires itinéraire

Sortie : Chablattes au Connex

Ou comment on s'est fait secouer en parapente sous le vent.
 
Tout a pourtant magnifiquement commencé par cette journée une nouvelle fois printanière et radieuse. Notre objectif est cette montagne idéalement placée à l'intersection des grands massifs du sud de l'Isère. La Peyrouse est en effet située à la croisée des Ecrins, du Dévoluy et du Vercors. C'est par les pentes méridionales que nous accéderons au sommet, là où la neige a presque disparu sur tout le parcours. Il faut remonter les immenses prairies que jalonnent ici et là de superbes pins cembros tordus par les vents violents très courants sur cette montagne. Je reste d'ailleurs dubitatif sur l'opportunité d'un vol puisque traditionnellement, nous ne venons ici qu'en cas de marais barométrique, c'est à dire quand le vent est nul partout, ce qui n'est pas du tout le cas aujourd'hui. Seulement Meteociel est formel, il y a du vent partout sauf au Connex (alors que d'habitude c'est plutôt il n'y a de vent nulle part sauf au Connex...) Mais l'espoir fait vivre alors nous avançons résolument vers la cime convoitée.
 
Effectivement mes oracles s'avèrent parfaitement exacts. Il n'y a pas de vent là-haut, l'affaire s'annonce plutôt bien, alors nous profitons totalement du moment. On a beau venir ici régulièrement, c'est toujours le même émerveillement, mais chaque fois en mieux ! Peut-être est-ce l'un des rares avantages du temps qui passe, celui d'apprécier de plus en plus ces petits moments simples de la vie comme ces balades en moyenne montagne, ou simplement l'observation d'une nature souveraine. Quoi qu'il en soit, pendant que nous nous exclamons devant la beauté de la terre, une méchante petite brise venue du nord-ouest commence à se faire sentir. Il faut préciser que c'est la plus mauvaise orientation sur ce sommet pourtant débonnaire. Après une demi-heure d'attente il faut se rendre à l'évidence, il faudra faire avec.
 
Nous ourdissons alors un plan sinon diabolique du moins fort astucieux. Nous allons décoller à l'opposé du site habituel pour opérer ensuite un changement de cap à 180° par la droite. Quelle drôle d'impression que de gonfler les voiles face au plateau sommital, à l'envers du site. Si les voiles montent facilement face au vent, elles tardent à nous prendre en charge alors que s'approche le rebord du plateau qu'il faut franchir. Une bonne paire de jambes est nécessaire à l'envol. C'est une fois sous le vent du relief que ça c'est mis à chablater. Les thermiques du versant sud-est sont déjà en place mais brutalement brossés en altitude par cette maudite brise arrière. J'enroule les pétards mais rapidement les turbulences me saoulent alors nous partons vers des cieux plus cléments. Peut-être la présence de la splendide chapelle de Notre Dame de Vaulx aurait-t-elle une action bénéfique sur le ciel car à sa verticale, les chablattes se sont assagies et la fin du vol a été d'une grande sérénité.
 
En bas les champs fraîchement déneigés sont encore gorgés d'eau de fonte, alors c'est tout simplement sur la route que nous plions les parapentes, en prenant soin de n'occuper que la moitié de la chaussée afin de laisser place aux bagnoles qui ont justement toute décidé de passer à ce moment là...
Il ne nous reste plus qu'à pique-niquer malgré l'heure tardive face aux méandres du Drac qui coule de barrages en retenues jusque dans la vallée de l'Isère. C'est bon la vie !
 


  • Date : 10-02-2022
  • Durée : 4h en tout
  • Dénivelé : 750 m
  • Temps de vol : m
  • Plafond max : 1711 m

273393458_2473245166141581_5890979585379339298_n
273610292_2473245659474865_4502814249055495319_n
273410687_2473245716141526_843577813558516045_n
273436558_2473245766141521_1119654724310883280_n
273406460_2473245809474850_1409061787693467519_n
273600162_2473245862808178_4649955581529705996_n
273041946_2473245906141507_1038627894157878899_n
273420750_2473245949474836_2181659109104073247_n
273290448_2473245996141498_6213984254335987408_n
273432611_2473246086141489_3455411827180370523_n
273689593_2473246136141484_6215526712861070841_n

Commentaires

Luc
16-02-2022 12:32:42

Aïe aïe aïe !!! Qu'avais-tu trouvé comme modèles de batons ?

SAit-on jamais.... 

 

Michel Pila
14-02-2022 17:26:48

Et j'en ai beaucoup en reserve !


Philippe Belleudy
13-02-2022 22:45:36

La vidéo nous montre que si Michel avait abandonné un temps ses bâtons en bois, la mésaventure qu'il raconte ici lui a permis de redevenir lui-même. Tellement lui-même qu'il a toujours le même casque.



Autres sorties

Date Titre Auteur
22-12-2021

Luxe calme et volupté

Michel Pila
23-12-2020

Douceur hivernale

Michel Pila
01-05-2019

Départ de Grenoble à 9h00 , trop tard pour le S&eacut...

Bipbip
20-04-2019

Toujours pas de vent météo prévu, donc petit t...

Bipbip
03-03-2019

pas de vent en altitude ce matin : je retourne à la Peyrouse...

Bipbip
05-05-2018

pas trop d'idées ce matin , cap sur la Peyrouse , ç&a...

Bipbip
21-01-2017

Il ne faut jamais douter de la divine providence *!

Michel Pila
27-01-2013

Besoin de me décrasser ce matin. Je décide me décide à 10h00 vu qu...

Guillaume Ozouf
10-07-2012

Montée à pied par le chalet de l'as, air parfaitement calme malgré...

>tof
18-02-2012

Parti avec l'idée de décoller vers l'Est à côté du parking d'ét...

Guillaume Ozouf
27-11-2011

Un petit vol rando dans le jardin pour éliminer la raclette. Mont...

Guillaume Ozouf
18-02-2010

Pas vraiment la Peyrouse, mais le Conest quand même! Vol de reprise a...

Guillaume Ozouf
17-09-2008

Montée au connex non par l'itinéraire décrit mais en restant sur le...

>tof
13-05-2006

il fallait être opportuniste pour ce petit vol du matin....voilà plu...

Bernard
Identification

Social Media