Grand Colon Par l'épaule Sud-Ouest

Grand Colon Par l'épaule Sud-Ouest

  • Altitude départ : 1283
  • Altitude sommet : 2394
  • Dénivelé : 1110
  • Temps de montée : 2h30
  • Orientation : Sud-Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du carrefour des 4 chemins, prendre la grande piste plein sud sur plus d’un kilomètre. Il faut dépasser la baraque des Carriers avant de trouver la bifurcation. On quitte la grande piste pour une petite sente qui serpente agréablement dans la forêt en vous faisant prendre rapidement de l’altitude. A la sortie de cette belle forêt vous êtes à 10 minutes à peine de la charmante cabane du Colon. Les troupeaux y paissent régulièrement vu la quantité phénoménale de guano qui existe aux abords de la baraque.

Le chemin continu par une grande traversée ascendante vers le sud afin de rejoindre l’épaule Sud-Ouest. Une nouvelle série de virages vous conduira au terrible, et de sinistre mémoire, passage de l’entonnoir. Mais rassurer vous c’est l’hiver que cet endroit recèle mille dangers. En été, il n’en est rien. Le sentier est certes raide mais bien tracé.

La dernière partie se passe sur la pente sommitale et débonnaire mais qui cache longtemps le cairn final. Votre patience sera mise ici a rude épreuve. La cerise sur le gâteau au sommet c’est la vue superbe sur tout Belledonne Sud et ses lacs scintillants.

A lire
  • Parapente Mag -- Sites Spécial Rando par Collectif. Référence : Topo N°19 Page 44 proposé par Michel Pila
  • Parapente en Dauphiné par Martin Jezierski. Référence : Topo 2 page 21 proposé par Michel Pila
A voir sur le web

Itinéraire vol

De nombreuses options de décollage sont possibles, par ordre croissant de difficulté : Ouest : En fin de journée c’est du gâteau, belle pente peu soutenue. Est : Tôt matin facile mais il vous faudra contourner tout le massif du colon … Voile peu performante s'abstenir. [url=http://www.skitour.fr/photos/haut-de-la-face-nord,1343-2.html]Nord[/url] : c’est un vent dominant, belle pente peu raide mais courte avec une cassure sur la grande face nord. Attention si le vent est faible! Sud : autre vent dominant. C’est l'option la moins commode, il faut descendre un peu du sommet sur l’arête Sud-ouest, il y a des départs. Demande une bonne technique. Vol : attention si vous allez jusqu'en vallée du Grésivaudan, il y a une [url=http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=3807&id_sport=16]ligne haute tension[/url]. Attéro : une petite clairière (celle de Ferpeyret) pour ceux que la navette rebute vous permet de rejoindre rapidement la voiture. A Revel Il y a plein de champs. Enfin dans la vallée entre Doméne et [url=http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=3809&id_sport=16]Murianette[/url] il y a des champs non cultivés près de la montagne. Ne vous en écartez pas du relief car nous somme à proximité du [url=https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/aip/enligne/PDF_AIPparSSection/VAC/AD/2/1006_AD-2.LFLG.pdf]terrain d'aviation du Versoud[/url]. Petite [url=http://www.youtube.com/watch?v=1NMdnRQQimQ&NR=1] Vidéo [/url] du vol trouvée sur le net

Précautions

Le sommet est vaste, il est prudent d'en faire le tour afin de bien se rendre compte des conditions.


Commentaires difficultés

Belle Ligne haute tension en travers du vallon. Aérodrome du Versoud pas loin
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Domène > Revel > Freydière > Carrefour des 4 chemins


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.034
  • Dénivelé - : 1110
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 21 kB
  • Description : La trace passe par une piste qui évite la grande traversée monotone du départ, elle quitte la route 500 m après le départ sur la droite.
  • Téléchargement


Sortie du 23-08-2013

Tous les 50 mtres... y sont neuneus ou quoi?

Aujourd'hui rien, absolument rien n'est venu contrarier le déroulement de cette petite balade sympathique. Pour commencer pas un seul feux rouge pour traverser la ville encore déserte à cette heure, et puis le stop depuis Domène à 7h30 est passé comme une lettre à la poste. A 8h je commence la marche sur une piste surbalisée pour le grand trail. Ah ça, ils ne risquent pas de se perdre les coureurs de l'UT4M.... une balise tous les 50m, à croire qu'ils sont un peu neuneus les concurrents... La montée se déroule dans un calme de bon aloi. A la cabane, un randonneur me questionne au sujet de mon sac, il me demande si la marque AirBulle existe toujours... A vrai dire je n'en sais rien, mon sac, bien que rutillant, doit avoir 20 ans et j'en ai encore deux en stock alors je ne suis pas près de changer d'annonceur publicitaire. Le randonneur est un ancien deltiste et il commence à me sortir des noms d'il y a 25 ans... c'est marrant j'en connais certain mais n'ai aucune nouvelle d'eux. En attendant il est très étonné que le parapente existe encore, il pensait que l'activité était depuis longtemps abandonner, il ne doit pas avoir la télé celui là !

La balade est toujours aussi belle et l'absence quasi permanente de brise est rassurant, il est rapidement acquis que cela devrait être bon au sommet. Alors je profite du paysage qui se déroule lentement, les premiers cumulus ont envahi le versant Est de Belledonne, la lumière est resplendissante, au dessus de l'entonnoir, il est bon de profiter d'un reste d'ombre car le soleil sans vent est déjà bien cuisant. Sur la dernière pente une belle et douce petite brise me pousse gentiment vers le sommet. Là-haut la vue circulaire est magnifique,l'ambiance est d'un calme idyllique. Tous les éléments sont réunis pour avoir un décollage des plus paisibles, l'herbe rase, la brise bien orientée et délicate, les nuages quasiment absent du sommet.

En avant pour une glissade d'une bonne demi-heure dans un air tranquille et calme. Les sapins défilent maintenant sous mes pieds, la voile me porte sans oscillation comme une barque sur une mer d'huile. La vue change imperceptiblement, la ville se rapproche. Les champs pour se poser sont nombreux, un feux de broussaille m'indique un très léger souffle venu du nord. Y a pas à dire, quand tout se déroule parfaitement c'est encore mieux que d'habitude. Zéro stress, rien ne vient troubler la quiétude des lieux. Je me pose juste à coté d'un stoppeur, il applaudit. Le spectacle est fini.

Voila une belle matinée, maintenant, au lac avec le petit dernier.

Photos de la sortie

Commentaires

jplou
28-08-2013 14:10:03

sisi ils passaient par la brêche depuis la faita, eimendras jusqu'à dimanche matin où ils ont craint (à raison) l'orage... d'ailleurs jy retournerai bien vendredi soir....

anonynmous
27-08-2013 18:54:42

Tiens je suis tombé la dessus par hasard (facebook) http://transports.blog.lemonde.fr/2013/08/27/vous-naimez-pas-les-trails-en-montagne-faites-plutot-la-sieste/ ca m'a fait rire !


kaiser38
27-08-2013 10:18:35

@JP, en fait il ne passait pas par la Brêche Arnaud, cela m'étonnait quand même. En fait, il montait par le Sappey, puis le Habert de Chamechaude et faisait le tour jusqu'à la cabane des Bachassons. Ils faisaient ensuite un aller-retour au sommet avant de redescendre au Col de Porte. Pour le balisage, c'est surement aussi pour éviter que des mecs prennent des raccourcis. En cas de coupe sauvage, c'était la disqualification. Pour éviter que des personnes de mauvaise foi coupent et contestent en disant : "y'avais pas de balise je me suis perdu", ils ont sur-balisé... La clairement tu pouvais pas tricher... Et avec le live tracking big brother en plus... Après tu as raison sur le fait que nous ne sommes pas des exemples pour le bilan carbone... On mazoute pas mal en tant que parapentiste, surtout quand on va voler sur site et que ca vole pas... Mais c'est par sur ce point que le concept me gène, mais plus sur le fait qu'on se demande ce qui motive ces "gros" sportifs à aller en montagne participer à ces machins. Est-ce pour le plaisir d'y être, ou est-ce uniquement pour l'effort, le dénivelé... Après chacun en effet son point de vue. Mon avis très personnel, c'est que la vitesse en montagne, ca n'a un intérêt uniquement sur des courses d'envergure en alpi, ceci pour la sécurité. Pour le reste, Chamechaude en 30 minutes, 1h, ou 2h... C'est que de l'égo. a++


jplou
27-08-2013 09:37:11

Soyez pas si aigris, il en faut pour tous les goûts... le principal c'est de laisser le moins de trace possible....et dans ce domaine prendre sa bagnole pour aller voler à quelques dizaines de km, on n'est pas forcément mieux.... concernant les balises rapprochées je pense que c'était surtout pour la nuit, j'imagine même pas passer la brêche Arnaud de nuit sans repére... en tout cas j'étais inquiet sur le débalisage , yavait plus rien dimanche à 8h...


kaiser38
26-08-2013 23:48:49

@luc : merci ! j'espère qu'on aura l'occasion de se faire une rando, pour que je prenne quelques photos ! :D J'en fait malheureusement pas assez à mon gout, mais en parapente, c'est toujours un peu la course pour décoller, on prend pas bien le temps. Bien d'accord avec toi, Michel, sur ces courses de trail. Ça va bien dans le sens de la consommation de la montagne sous toutes ses formes. Un peu à l'image de la "station de trail" de Saint Pierre de Chartreuse. Tout est cadré, il n'y a plus de place pour l'imagination, aucune aventure, y'a qu'à suivre les panneaux. C'est devenu comme ca en VTT. Fini l'exploration pour découvrir des sentiers. On y va avec le GPS et les topos. Ce qui me plait le plus finalement aujourd'hui, avec le parapente rando, c'est qu'à chaque décollage, c'est un plaisir renouvelé. On est jamais sur que ça marche et tant que l'aile n'est pas dépliée face à une belle brise, prête à décoller, on est dans l'incertain. Puis il faut le dire, le nombre de pratiquant est encore suffisament restreint pour avoir l'impression d'être un peu tranquille. C'est pas les Vans en ski de rando un samedi d'hiver ! a++


anonynmous
26-08-2013 22:43:22

Sont jolies tes photos sur ton blog monsieur Kaiser38 ;-) Quant au trail, vaste question... M'sieur Gaudry est où ? :roll:


Michel Pila
26-08-2013 18:39:04

Ben à vrai dire je trouve regrettable que ces courses extrêmes prennent une telle tournure. Il y a des balises tous les 50m (voire moins), pour que les concurrents n’aient pas à réfléchir sur l’itinéraire. L’organisation modifie le parcours en fonction des intempéries, les coureurs n’ont pas à se soucier de la météo. Les points de ravitaillement permettent aux coureurs de ne pas avoir à gérer leur alimentation. Une armée de médecins surveille tous les bobos. Etc Etc Etc…. Bref je ne vois là que le triomphe de l’assistanat pour des champions qui n’ont plus qu’une seule chose à faire : courir… C’est un peu réducteur comme activité dans la montagne Heureusement il reste la Xalp, l’airtour et toutes les organisations de ce type qui sont des courses hautement stratégiques (mais qui posent tout de même des problèmes de sécurité qui me semblent insolubles)


kaiser38
26-08-2013 17:02:44

Salut Michel, Je me rends compte après avoir fait mon CR pour chamechaude, que tu t'es fait la même reflexion que moi pour l'ut4m... Ils délirent un peu quand même ! A bientôt !



  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 1200 m
  • Temps de vol : 30 m
  • Plafond max : 2400 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
23-06

L’aigle d’Adelboden

17 Michel Pila
05-09-2017

Une journée exceptionnelle !

2 Michel Pila
21-09-2014

Un vol entre deux averses orageuses.... Cette année sera marquée...

5 Michel Pila
08-09-2012

Grâce aux différentes listes, trouver des compagnons pour faire du v...

3 kaiser38
17-05-2012

Des fois j'ai un peu l'impression d’être comme Jacques Maillol du G...

6 Michel Pila
02-03-2012

Un vol du Grand Colon de toute beauté avec ses 2200m de dénivelés,...

4 Luc
11-11-2011

le sommet le plus pres de chez moi , et je n'y avais jamais décollé...

5 Bipbip
30-10-2011

Quoi de plus exaltant que de décoller du Grand Colon? Ce matin en...

13 Michel Pila
16-10-2011

Gabriel nous racontait la veille son but au Grand Colon il y a 15 jour...

luc simonet
01-10-2011

1003ème...toujours pour continuer à distraire Luc pendant sa longue...

Anny
10-06-2011

C'est sur un idée lumineuse, la veille à 20h, que Luc me décide à...

24 Michel Pila
17-05-2011

départ à la fraiche malgré l'heure pas si matinale, mais dès qu'on...

loulou38
05-11-2010

Mille mètres sous les semelles... la vallée de l'Isère est encore l...

9 Michel Pila
02-07-2010

deuxième essai avec la spiruline :-) déco à 11h15 sous la congère...

loulou38
26-06-2010

mantée tardive, l'objectif est de décoller vers 17h après l'agitati...

Anny
31-10-2009

Superbe vol au couleur sublime,avec un léger caractère montagnard...

churret
28-10-2009

la montée dans les couleurs d'automne est toujours aussi belle, premi...

Anny
25-10-2009

départ vers midi de Grenoble, à la faveur d'une éclaircie sur le gr...

loulou38
29-09-2009

et un nouveau sommet en parapente, hop ! déco vers 11h, très léger...

loulou38
09-05-2009

. C'est pour le moins surréaliste de voir des skieurs de rando avec...

3 Michel Pila
18-10-2008

Malgré le réveil tardif je vise une petite sortie ce matin en espér...

montagne-a-vaches
28-09-2008

et pourtant la grenouille annonçait grand beau sans nuages ou presque...

Anny
20-09-2008

Première vraie rando pour Laurianne (d'où l'horaire un peu long)....

Olivier Fritsch
16-09-2008

Parties sous une masse nuageuse importante, nous avons découvert un p...

4 véro
21-06-2008

Après une très courte nuit ponctuée de doutes quant à l’opportun...

5 Michel Pila
14-10-2007

le grand bleu anticyclonique....l'or et rouge de l'automne belledonnie...

Anny
13-10-2007

Samedi grande stabilité en bas et très belle lumière au -dessus.Je...

4 >tof
11-10-2007

Très belle levée du jour au dessus d'une formidable mer de nuages. R...

jean-marc jacquet
26-08-2007

encore un vol magique...deux bi places et deux voiles solo décollent...

Anny
21-10-2006

Samedi midi le soleil sort sur le colon seul le sommet est pris :j'y v...

>tof
23-07-2005

Il y a une éternité que je n’avais pas décollé du sommet. A l’...

5 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media