Croix de Chaurionde Depuis Fond de France


Croix de Chaurionde Depuis Fond de France

  • Altitude départ : 1100
  • Altitude sommet : 2025
  • Dénivelé : 1000
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Nord
  • Balisage : rouge et jaune puis plus rien
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du parking, prendre le sentier plein sud, il traverse rapidement le ruisseau du Pleynet et passe devant l'école d'escalade des Biassus. Laisser un sentier à main gauche et poursuivre sur ce beau sentier. Vers 1350 la pente s'assagit pendant que le sentier, jusqu'ici de qualité suisse perd son label, il est bien français: ça part dans toutes les directions dans une joyeuse pagaille. La ligne principale est cependant sud-ouest pleine pente dans la forêt. A 1550m vous trouverez une bifurcation où la moitié des panneaux a disparue, c'est à gauche qu'il faut prendre.

On fini par sortir de la forêt pour s'engager dans un couloir encombré de pierres par un sentier équipé de quelques marches d'escalier, jusqu'à un plateau à 1770 m – l'année de naissance de Beethoven. Deux solutions :
1)Prendre à gauche pour passer sous la croix et l'atteindre par un couloir plutôt raide sur la fin. Il existait jadis un sentier, mais il ne reste vraiment plus grand chose, la nature a repris ses droits. Le couloir est à éviter par temps humide aussi il peut être préférable de passer ailleurs.
2)Il faut pour cela continuer sur le sentier principal pour traverser le plateau et monter en lacets jusqu'à l'altitude 1970. C'est la prairie des anciennes cabanes, il ne reste que des murets. Prendre alors à gauche et par une traversée ascendante à gauche et sortir sur l'épaule du Mouchillon à l'altitude 2070. De ce point, vous verrez la croix en contrebas, que l'on rejoint à travers deux pierriers instables.

Itinéraire vol

Décollages : Idéal en Nord. Il existe aussi la possibilité de décoller en sud. Attention cependant, deux recommandations, la première concerne le vent, le sud ne doit pas être fort, pas plus d'une quinzaine de Km/h, nous sommes ici sous le vent des lacs, le vent du sud est turbulent. Ensuite il faut noter la présence d'un câble de monte-charge, il est bas mais il convient cependant de ne pas perdre trop d'altitude sous la croix avant de dégager vers la vallée. Vol RAS en Nord, en sud voir ci dessus Atterrissage : Juste en aval du lac, une seule et belle prairie bordée par une belle grange. Retour en 15 mn à la voiture.

Précautions

Prendre des chaussures assez rigides car le couloir d’accès direct au sommet est raide et en terre, le sentier dessiné sur la carte a pratiquement disparu. L'envol coté Sud est plus délicat du fait de la présence de câbles porteurs en contrebas et de la situation du sommet sous le vent des lacs.


Commentaires difficultés

Sommet à ne pas confondre avec son homonyme des Bauges, bien qu'il s'agisse ici d'une croix plutôt que d'une pointe.

Commentaires

anonynmous
01-06-2014 15:31:13

Et merci pour ton compte rendu. C'est chouette ça me rappelle mes premiers vols montagne! Au plaisir de te lire, encore et encore!

Yann REDOR
01-06-2014 15:21:18

Parti beaucoup trop tard (10h00 de Fond de France)je suis obligé de forcer un peu le rythme de l’ascension ; je me fait en 2h00 le dénivelé. :P Le premier "couloir" est encore en neige mais plus pour longtemps. A la croix, pas de pause casse croute. Quelques petits cumulus s'accrochent sur les sommets alentour et je suis un peu tendu... Je ne totalise que 6 heures de vol et décoller à 2000 mètres au milieu de la journée m'inquiète un peu étant donné le petit niveau que je suis. :oops: Je décolle face voile. Trois pas suffisent à m'arracher du sol. L'air à proximité du déco est "confortable". 30 m au sud du lac il m'envoie des coups de semonces. Il me rappelle à l'ordre ce qu'il faut pour que je progresse en pilotage. Je passe à l'ouest du lac. Ça monte un peu. Je resterais bien mais connaissant ma capacité à oublier d'atterrir je me focalise sur le pré ou je dois me poser. La partie proche de la route a été fauchée... L'atterrissage est mouvementé, un peu long du coup je fais des S au dessus du terrain. Par 2 fois fois des rafales de vent me renvoient 10 mètres plus hauts. Je touche enfin le sol, en douceur et sur le point d'aboutissement que je m'était fixé. Le petit pincement au cœur du premier décollage loin d'autres humains a été oublié dès que mes pieds ont quittés le sol... J'ai effrayé un chamois qui est parti vers l'aval en courant dans la neige. Loin des sites surpeuplés homologués ffvl j'ai pu piloter et me concentrer sur les sensations que m'envoyait ma voile sans avoir à craindre d'oublier le parapente voisin... :) Pour un première vol hors site connu , ç’aurait pu être pire. Merci l'auteur de topo et aux administrateur de ce site. Ils m'ont permis de réaliser cette première sereinement. :D :D



Topo créé le :

Allevard > Fond de France > Parking à la cote 1100 m


Situation




Sortie du 23-11-2020

 

Ce matin donc, devant les merveilleuses conditions aérologiques, et aussi les récentes parutions de Jacques à ce sujet, j’enfourne la voile dans le coffre et me dirige derechef vers le fond de France qui, comme son nom l’indique, est le trou du cul du monde. Certes l’endroit à l'avantage d'être isolé, mais il est également plein nord ce qui n’est pas anodin pour un 23 novembre... le soleil en effet est si bas que tout le versant à remonter reste désespérément à l’ombre. La neige, tombée il y a 3 semaines, est toujours présente et l’eau qui dégouline en abondance dans cette partie du massif de Belledonne est complètement gelée. La balade n’est pas si facile. Le sentier est majoritairement transformé en une gangue de glace où il est absolument impossible de marcher sans se prendre une boîte. C’est donc à côté qu’il faut progresser. La neige qui recouvre tout cache les marques du chemin et plusieurs fois j’ai perdu le sentier. Bref, après plusieurs heures d’effort soutenu, j’arrive enfin sur les dernières pentes qui sont fort heureusement mieux orientées, la neige à presque disparu !

 

La balade se termine par une longue traversée périlleuse dans des pierriers typiquement belledonniens, c’est à dire terriblement casse-gueule en temps normal, et encore plus avec le froid givrant, j’arrive enfin au terrain de décollage. Les conditions y sont parfaites, alors tranquillement, j’étale la voile sur le foin séché du versant sud, dont j’inaugure aujourd’hui la pratique. L’envol est facile et doux, le paysage agreste, pour ne pas dire somptueux. Si la dernière fois j’ai vu ici plein de bouquetins, aujourd’hui pas une bestiole n’a montré son museau. J’ai beau scruter les pentes ensoleillées, rien, pas une corne et encore moins de marmotte, il faut dire qu’elles sont terrées au fond de leur trou dans l’attente de jours meilleurs.

 

Le vol est particulièrement calme bien qu’il soit midi passé, la flamme installée en bas en arrivant ce matin m’est d’un précieux secours puisqu’elle m’indique, contre toute attente, un brise encore descendante. Mon approche se fera donc par le bas et l’atterrissage sera absolument moelleux sur la prairie juste dégelée à côté de la belle grange au toit de lauzes typique du coin. Il ne reste plus qu’à plier promptement la voile multicolore, l’herbe étant détrempée, c’est sur la route principale que j’étale la voile... 

 


  • Horaire : 4h
  • Dénivelé : 1000 m
  • Temps de vol : 15 m
  • Plafond max : 1800 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
12-06-2021

Savoureux vol dans le Haut-Breda

18 Michel Pila
20-06-2020

Cumulus partie

10 Michel Pila
14-07-2019

Un plan sans accroc

11 Michel Pila
01-10-2017

Patience vient à bout de la brume...

3 Anny
25-10-2014

bon, je me suis dégonflé pour partir avec la Bivouak team ce matin (...

16 Bipbip
02-10-2011

Fond de France, c'est vraiment l'ambiance Pyrénées, beaucoup d'eau,...

12 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media