Boucle de la vire des Agnelons

François LANNES
13-09-2019 21:29:06

.

Bonsoir Ced,

Tu as bien raison : ta photo montre effectivemment un genévrier rampant.... mais le pauvre est dans un triste état : il est mort. Il n'y a plus une seule aiguille verte, qui serait un signe de vie.

De ce que je vois sur cette photo, j'ai l'impression qu'il est mort plutôt récemment car de multiples petites branches sont encore visibles qui forment un lacis dense, chose que les intempéries (vent et neige) - et peut-être aussi quelques animaux - vont faire disparaître avec les années. Il s'agit dans ces cas-là d'érosion, et non de décomposition du bois, ce qui est bien différent. Le bois restera beaucoup plus longtemps en place, comme par exemple le tronc qui darde en partie supérieure de l'arbre (à peu près au centre de l'image). Ce sont ces genres de morceaux qui m'intéressent pour faire une mesure du nombre de cernes. Et d'ailleurs, plus le tronc est vrillé (c'est un tout petit peu le cas sur ta photo), plus les conditions de pousse ont dû être sévéres, et plus la possibilité d'un âge important existe.

Ce que je note aussi, c'est dans l'angle en bas à droite, à la limite entre l'arbre et les cailloux du pierrier, c'est un autre tronc, dont l'écorce est encore présente. Protégé comme il est, les érosions n'ont encore pas enlevé cette écorce.

Pour trouver un arbre très vieux, il faut des conditions particulières. Soit il est sous un surplomb, auquel cas les chutes de pierres ne l'auront pas entamé au cours de sa vie, et l'arbre aura pu durer longtemps. Soit il est sur un promontoire marqué, ou une crête, ce qui revient à la même remarque quant aux chutes de pierres qui n'auraient pas pû le faire mourir. Si de plus, les racines ont pris leurs nutriments dans une fissure, au milieu d'une dalle calcaire bien large, c'est mieux. Mais si en plus de tout ça, il a poussé au milieu d'une falaise, sous un surplmob, les racines dans une fissure, au milieu d'une dalle calcaire bien large : alors là, c'est le top !

Dans ce cas là, fais-moi signe, stp....  laughing smile wink

.

ced
11-09-2019 21:21:13

Bonsoir François,

A propos des genévriers d'ailleurs, je me demande s'il n'y en a pas un au bout de la vire du rocher des Heures (sans aucune certitude, je n'y connais quasi rien)...

Une photo de l'arbuste en question :

genévrier ?

 


François LANNES
30-08-2019 15:18:53

.

Bonsoir Ced,

Tu as raison : le Ranc des Agnelons est assez technique, et même plus que la vire elle-même (hors les rappels, bien sûr). Je l'écris d'ailleurs dans le texte : j'ai été un peu surpris de l'attention nécessaire dans ce parcours de crêtes (sauf dans sa partie centrale où elle est plate et large suffisamment).

D'ailleurs, il faudra que j'y retourne, sur cette crête, car j'y ai repéré quelques troncs de genévriers rampants que je vais analyser en terme d'âge - par le comptage du nombre des cernes - car ces spécimens m'ont paru très intéressants. Bien sûr je ne prends que des parties d'arbre mort, et non d'arbre vivant ! En fait, depuis l'année dernière, je constitue une "collection" sur ces genévriers rampants; ce sont ceux qui sont raz-du-sol, couvrant entre 1 m² et 4 m² environ de surface, avec un feuillage très dense d'aiguilles vertes, et des troncs tordus qui ne dépassent pas le diamètre de nos avant-bras. Je me demandais quel âge ils pouvaient avoir, et pensais que peut-être ils pouvaient être un peu vieux...??

Pour le moment, l'échantillonnage constitué comporte 7 mesures. Et les résultats sont instructifs. Les nombres de cernes sont les suivants : 100;   121;   146;   146;   154;   186;  et 267 cernes pour le plus âgé. C'est tout à fait remarquable, car finalement peu d'arbres, même ceux de la plaine, arrivent à un âge aussi avancé. Alors que ces genévriers-là ont poussé, eux, dans des conditions difficiles : sur les flancs du Vercors, voire sur les crêtes; en altitude (entre 1500 m et 1900 m); dans des sols très peu riches; avec des vents parfois intenses; et sous la neige pendant de longs mois ! La conséquence c'est que leurs dimensions sont très petites : le tronc de celui de 267 ans fait seulement 5 centimètres de rayon ! Et celui de 100 ans fait 1.5 centimètre (de rayon toujours). On pourrait rapprocher cela d'un effet "bonzaï" dans la mesure où le manque d'apports nutritifs pour ces genévriers les a empêchés de grandir et les a laissés à l'état nain.

Ces âges sont de plus des minimas, car la mesure est incomplète en particulier parce que la partie centrale du tronc manque presque à chaque fois, ou même que la partie extérieure, côté écorce, est érodée. Cela veut dire que le comptage que je fais ne peut pas aller au bout de ce qu'est la réalité vraie. Quant à la date de naissance proprement dite de l'arbre, elle est encore plus inconnue, car personne ne peut dire depuis combien d'années le tronc est là, sur place, mais déjà mort.

Ainsi, le genévrier de 267 cernes a commencé au plus tard en (2019 - 267) =  1752 ....    soit bien avant notre révolution française. Mais en fait certainement plus tôt encore si son tronc est mort depuis supposons 50 ans (en effet, le bois de ces genévriers est imputrescible, et ne se décompose pas dans le temps; il peut rester tel quel pendant très longtemps).

Depuis que je sais tout cela, j'ai décidé de modifier mon comportement, et de prendre en compte le respect dû à ces anciens. Je fais donc un petit crochet chaque fois que je m'approche de l'un d'entre eux, pour ne pas lui marcher dessus, négligemment, comme cela m'est (hélas) arrivé par le passé.... Comme quoi.

.


ced
27-08-2019 09:22:02

Bonjour François,

 

De retour de vacances, je prends enfin le temps de lire des jolis récits imagés de la vire des Agnelons.

Cela donne envie, même si je ne suis pas sûr que j'oserais aller y faire le photographe ! ;)  (je me souviens que j'avais déjà trouvé pas si évident que ça le ranc des Agnelons proprement dit).

De beaux souvenirs en tout cas, et ta sortie offre une vue originale de ce coin que j'affectionne beaucoup !


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net