Plateau de Sornin Depuis Sassenage

Plateau de Sornin Depuis Sassenage

  • Altitude départ : 210
  • Altitude sommet : 1596
  • Dénivelé : 1400
  • Temps de montée : 3H30
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Est
  • Balisage : Rien du tout.

Itinéraire accès

En totale Autonomie : Laisser la voiture vers le rond point à la cascade romantique façon Caspar Friedrich , se diriger vers le centre de Sassenage et prendre à droite bien avant le Furon. De la centrale EDF, le chemin monte vers les cotes de Sassenage direction plein nord au lieu dit des vignes, remonter ensuite le hameau des cotes pour rattraper le chemin du monument des résistants, suive ce chemin un bon moment, il remonte le vallon au dessus du Furon par la route historique. On rejoint la nationale (Alt cotée 609m). 100 m plus loin, dans l'épingle, prendre un nouveau sentier qui commence entre un transformateur et la route il grimpe un peu avant de suivre encore le fond du vallon, 2km plus loin, quitter ce large sentier pour revenir en arrière sur la grande route (point cotée 737m). Il suffit de la traverser et de remonter directement dans la combe boisée qui est en face, il n'y a pas de chemin mais les bois sont clairsemés.

Raccrocher une petite route qui arrive à la cour de ferme des Brets que l'on contourne au dessus par l'arrière. Un chemin raide vous amène à travers champs au hameau des Fournels. Ici une nouvelle fois prendre face à vous un bout de route qui se transforme vite en chemin. A partir de là (Alt cotée 996m) c'est un beau sentier empierré qui monte vers le nord ouest jusqu'aux granges du Sornin. La suite est simple, gravir la grande bute sur laquelle est adossé le village et atteindre ainsi le vaste dôme du plateau du Sornin.


- Depuis Engins en bagnole : Le dénivelé ne fait plus que 700m. Garer la voiture à Engins près de l'église et prendre le chemin goudronné vers le sud, celui qui monte fort. Il fait rapidement un virage en épingle à droite avant de partir empierré jusqu'au Sornin sans faire le moindre lacet(une petite redescente vers le haut). Au hameau du Sornin la suite est simple, gravir la grande bute sur laquelle est adossé le village et atteindre ainsi le vaste dôme du Sornin.


vidéo du vol 


 


Itinéraire vol

 

Décollage : Par secteur Sud à Est Uniquement, c'est une belle alti-surface propice au décollage facile, surtout vers l'est D1 (c'est même pas assez raide). Vers le sud c'est juste un peu moins facile, il faut gonfler sur le plat et se lancer dans la pente raide vers le sud avant de suivre à gauche l'arête descendante sur Sornin D2.

Vol : Attention aux énormes lignes électriques qui traversent la vallée, elle ne sont pas gênantes pourvu que l'on garde suffisamment d'altitude. La suite du vol est du coup très gazeuse.

Atterrissage : De vastes champs entre Sassenage et Saint-Egréve. Ne vous éloignez toutefois pas trop de Sassenage, c'est là qu'est la voiture. Reste plus qu'à aller la rejoindre soit à pied si elle est au rond point, soit en stop facilement si elle est à Engins.


Précautions

Aux cotes de Sassenage, le matin, il est fréquent de voir de fortes bourrasques qui ne présagent en rien des conditions au sommet, c'est simplement toute la masse d'air froid du plateau qui s'écoule ici. Si au sommet c'est calme, on passera largement au dessus de cet écoulement matinal.


Commentaires difficultés

L'itinéraire complet emprunte beaucoup de sentiers différents, ce qui nécessite une bonne lecture de la carte (et du topo)
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Sassenage > Rond point de la cascade


Parcours


  • Nb points : 2479
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 9.671
  • Dénivelé - : 106
  • Dénivelé + : 1680
  • Taille fichier : 51 kB
  • Téléchargement


Sortie du 12-01-2014

le Vieux chemin sous le pale soleil de janvier

Voilà une bien jolie sortie, tout commence bien, le ciel est lumineux dès la fin de la nuit et l'autostop marche super bien, il faut dire que ça monte à flot ininterrompu, la quatrième voiture est la bonne, c'est un skieur de fond catastrophé du manque de neige. Il suffit de s'adapter : pas de neige, je prends la voile surtout quand la journée est annoncée calme.

Plutôt que de monter par Engins et sa piste trop carrossable, j'opte pour le petit sentier confidentiel qui passe au Fournel. Le skieur de fond me laisse donc en pleine nature sous la ferme des Brets. L'ambiance au passage de la ferme est toujours étrange. Encore à deux cents mètres de distance, j'écrase une brindille sous ma chaussure, la réponse est immédiate, un concert d'aboiements et de cris... Arrivé à hauteur des bâtiments, mon salut matinal de la main m'est rendu, signe de bienvenu, tant mieux. Les jappements ne cesseront qu'une fois hors de vue. La suite est un enchantement, le soleil filtre à travers les arbres nus, le vieux chemin de pierres déroule son histoire au gré des pas. Une nouveauté cependant, deux parkings à grumes ont été creusés à coup de bull il y a quelques années, ce ne sont pas des arrangements de vieilles pierres jointes mais plutôt un revêtement grossier de gravats.

La sortie de la forêt est un grand moment, les belles prairies brillent sous un ciel pur, ce n'est effectivement pas la neige qui va me gêner aujourd'hui, il n'y a quasiment plus rien. En me retournant on ne distingue pas grand chose de la vallée, est-ce de la brume ou une mer de nuage? A y regarder de près c'est bien une brume légère et fine, elle ne devrait pas gêner le vol. Au sommet règne une grande quiétude, j'adore ce coin, de grands sapins sombres ici et là sur une immense prairie vallonnée. Évidemment à cette époque de l'année, il n'y a pas trop de fleurs mais enfin, ce gazon anglais n'est pas pour me déplaire.

J'en profite pour téléphoner à Sassenage, pour savoir si le vent a faibli car ce matin il était vraiment fort. Pas de problème, cependant je préfère atterrir vers la route du barrage, les champs y sont plus vastes et dégagés, on peut atterrir en marche arrière - au cas où. La petite brise de sud permet un envol délicat pourvu que l'on sache prendre en compte la dérive dûe à un décollage un peu en travers. Il faut faire monter la voile tout en acceptant que celle-ci vous pousse gentiment sur le côté, ne surtout pas la contrarier et adapter sa trajectoire, elle sera donc légèrement incurvée avant de prendre la bonne direction et feu.

Vol splendide par dessus la grande forêt, soudain une puis deux détonations me font sursauter dans la sellette, le tir est tout proche, juste sous mes pieds à cent mètres roule une bestiole, flinguée en pleine course dans la pente raide, elle s'immobilise définitivement... Je reste dubitatif. La suite du vol est heureusement plus calme. Le vent du sud est bien présent mais absolument constant, il ne reste plus qu'à jouir des dernières minutes au taux de chute mini, c'est bien le seul moyen aujourd'hui de prolonger ce long vol vers la profonde vallée.

A l'atterro Thierry est là, il ne reste plus qu'à plier la voile avec difficulté car la brise bien que régulière, n'en demeure pas moins assez forte, la voile est agitée de spasmes comme si elle en voulait encore... Elle finira pourtant dans le sac un brin chiffonnée sans doute, mais de toute manière, sa remplaçante est commandée!

Photos de la sortie

Commentaires

kaiser38
15-01-2014 20:34:22

Je profite également de cette belle sortie de Michel pour vous souhaitez à tous une belle année 2014 pleine de beaux vols rando. Du coup, la saison de ski étant bien mal entamée, j'espère que des créneaux de beau temps se multiplieront cet hiver afin de pouvoir aérer l'aile. Ce w-e un beau lumbago m'a cloué dans le canapé. Bien blasé en voyant les belles conditions de vols que certains ont eux ! J'espère aussi que nous aurons l'occasion de s'organiser des sorties "bivouak.net" cette saison ! C'est bien dommage de se croiser uniquement qu'avec nos CRs ! A bientôt !

Anny
13-01-2014 23:55:30

et une suite de beaux vols mes amis les oiseaux de toutes plumes :D pour cette année 2014, ce fut un beau bouquet de vol ce dimanche semble-t-il :wink:


Michel Pila
13-01-2014 20:37:41

Bonne année à tous les parapentistes randonneurs :D Que cette nouvelle année soit riche en jours calmes et limpides, qu'elle vous apporte vents favorables et doux thermiques. 8) Que la sagesse vous accompagne tout au Long de vos pérégrinations. :? Hé bien Eric, tu commences l'année sur les chapeaux de roues. :wink: Voilà de belles aventures palpitantes!


Bipbip
13-01-2014 13:46:39

Salut Michel , bonne Année à tous les volatiles Bivouakeurs :wink: c'était la journée de vol à ne pas rater ( meme si j'ai bien cru que j'allais débuter mon premier vol de l'année par un but :shock: ) : J'avais prévu d'aller me faire un petit Sénépi : arrivé au départ , très forte brise qui s'engouffre dans les gorges du Drac , bon j'ai pas envie de me reposer à reculons derriere le barrage , donc changement de programme , direction le Chauvet : à la sortie de la foret , ça ventile fort parallelement à la crete (je double un groupe de parapenteux qui s'arete la) ;bon ,je décide d'aller au sommet quand meme pour la vue : vent de SE pas rafaleux mais cyclique : par moment 15/20 puis plutot 20-30 km/h :cry: : déco bizaroide : la voile a du mal à me prendre en charge sur le "plat" sommital: sprint en appui ventral puis le vent réaccélère => je monte direct Je teste le soaring pour la première fois en marche arrière :shock: : le vent bute à 45° / à la crete , je ne pénettre quasiment pas face au vent => je crabe pendant un moment en stationaire face au vent , en me faisant reculer au fur et a mesure : j'ai toujours la possibilité de dégager du relief par la droite mais ce n'est pas agreable => je me barre en plaine , plus un pet de vent à 200 m /sol alors que je m'attendais à un renforcement avec les gorges du Drac . Au retour , de loin, je vois plusieurs parapentes au dessus de la Peyrouse => Hop , j'enclanche le turbo pour aller à l' attéro de Notre Dame & montée en courrant au sommet (que je ne connaissais pas ) : petite brise nickel au sommet , 40 mn de soaring super calme , je me remet tranquillement de mes émotions du premier vol :D :lol: :P :wink:



  • Horaire : 3H30
  • Dénivelé : 900 m
  • Temps de vol : 15 m
  • Plafond max : 1600 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
26-01

En attendant l’hiver

8 Michel Pila
31-03-2019

Ce matin , pas de vent prévu , il faut en profiter ; Je lais...

11 Bipbip
17-02-2019

Stop facile jusqu'à Engins . Parti sans raquettes , j'ai un...

12 Bipbip
20-05-2018

Après la sortie express d'hier , cheville bien raide ce mati...

6 Bipbip
22-04-2018

Fort vent de Sud au décollage !

4 Michel Pila
21-04-2018

Encore un nouveau vol aujourd'hui . montée en stop (facile)...

9 Bipbip
26-02-2017

Une balade dans un autre monde.

8 Michel Pila
08-05-2016

merci à pascal pour l'idée. 3eme vol rando pour ma part, déco pas t...

lashemale
15-12-2015

Féérique plateau

Michel Pila
21-03-2015

Vol dans les brumes électriques.

5 Michel Pila
17-05-2013

Ne voulant rater aucune opportunité, aussi courte soit elle, ce matin...

5 Michel Pila
09-03-2013

Brusque changement de cap à la sortie de Grenoble, c'est tout pris da...

12 Michel Pila
02-03-2013

L'année 2013 commence comme l'année 2012 s'est terminée : par un bu...

6 Michel Pila
29-09-2012

Week-end maussade de chez maussade, pourtant à mon réveil, à traver...

3 Michel Pila
15-01-2012

Ce qu'il y a de bien avec le parapente, c'est qu'en hiver on n'est vra...

6 Michel Pila
11-03-2011

Redoutant la perspective d'une weekend défavorable aux sports aérien...

15 Michel Pila
30-01-2011

Malgré un brutal revirement des prévisions météo à la baisse ce m...

Michel Pila
26-12-2009

Ça faisait longtemps! Il devient difficile de trouver des créneau...

3 Michel Pila
10-01-2009

En fait, c'est une balade que je faisais régulièrement en totale aut...

6 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media