Montlune et Rocher du Coq depuis la Croix
St-Martin

Montlune et Rocher du Coq depuis la Croix
St-Martin

  • Altitude départ : 784
  • Altitude sommet : 1195
  • Dénivelé : 640
  • Temps de montée : 2h10
  • Temps de descente : 1h50
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Marques jaunes (m.j.) sur le PR, de la Croix-St-Martin à la ferme de Montlune. Rien entre la ferme et la Vierge. A nouveau m.j. de la Vierge à la Croix St-Martin.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Au Sud des Bois Noirs, dans un secteur assez sauvage et qui parait relativement peu fréquenté, ce petit circuit offre de remarquables panoramas, notamment depuis les clairières et les rochers qui émergent parfois de la forêt de résineux. Mais avant d’y pénétrer, il musarde dans les collines en contrebas, permettant ainsi au randonneur de s’imprégner en douceur de l’atmosphère spécifique de ces lieux aux confins Est de l’Auvergne…


La première partie de cette rando, qui suit un PR balisé, est décrite dans le circuit n° 24 du topoguide Chamina "Monts du Livradois-Forez". La suite, qui inclut le Rocher du Coq, emprunte des chemins ou des pistes qui, comme il arrive dans les Bois Noirs, ne figurent pas toujours sur la carte IGN, et que j’ai donc découverts sur place. Inversement, des raccourcis hors PR, bien tracés sur IGN, sont souvent impraticables, car encombrés ou totalement recouverts de végétation et de branchages ou autres troncs d’arbre à terre. Ah ces Bois Noirs, avec, souvent ici, leurs rudes et raides chemins peu entretenus, parfois pleins de gros cailloux ou de blocs (apparemment d’anciennes voies dallées complètement "explosées" par les engins motorisés ?), l’absence quasi totale de panneaux, la vétusté des (rares) balisages… C’est pas les Vosges ! C’est même l’exact contraire, de ce point de vue, mais moi, à tout prendre, j’aime mieux ça !


Du centre de la Croix St-Martin (au sommet de la route), prendre à droite (SW, m.j., panneau "Coutellerie Laforêt") le chemin herbeux descendant (partiellement tracé sur IGN). Quand il débouche sur une petite route, la prendre à gauche. Au carrefour suivant, traverser la route et continuer la descente sur le chemin en face. Il traverser un ruisseau (passerelle, 715m), puis remonte en face (murets en pierres sèches moussues). À une ferme abandonnée (l’Angourdie, 750m), on oblique à droite (E, m.j., chemin herbeux un peu encombré). Le chemin va virer à gauche puis déboucher sur une autre petite route, qu’on suit à droite en épingle. Parvenu à une belle clairière avec vue panoramique à droite (825m, avant la ferme des Chassains), quitter la route pour une sente en sous-bois qui monte à gauche, tracée sur IGN et balisée (m.j. sur troncs) ; malheureusement elle se perd presque aussitôt, et les marques jaunes ne sont pas toujours visibles : il faut donc caler sa boussole sur le SE ! Par chance la piste au-dessus n’est pas loin, d’ailleurs on la rejoindra de toute façon en montant droit dans la pente… La prendre alors à gauche jusqu’à la ferme de Boulade toute proche. Laisser cette dernière à gauche et monter peu après (871m) à droite. Ce bon chemin mène sans problème à l’emblématique Col St-Thomas.


Au Col (930m, limite entre Loire et Puy-de-Dôme), traverser la D 324 et admirer le vieux panneau, heureusement conservé "Ici commence l’Auvergne  / Ici finit la France" ! L’itinéraire continue en face, sur la piste qui passe à gauche de l’auberge "Le Refuge". À noter que cette large piste carrossable non seulement n’est pas tracée comme telle sur IGN, mais surtout y est vite interrompue alors qu’elle se poursuit beaucoup plus loin, jusqu’au carrefour/terre-plein à 1045m, au N de la Ferme de Montlune ! Il faudra assez vite quitter cette piste, vers 975m, où une flèche jaune indique d’obliquer à droite. On évolue alors sur un chemin nettement moins confortable, plus raide, pierreux et chaotique (et lui aussi interrompu sur IGN !). Mais il est bien balisé, et mène sans encombre, après une intersection à gauche vers 1140m, puis une autre à droite un peu plus loin, à une vaste clairière horizontale à la jonction de plusieurs chemins (1190m).


À noter ici que le vrai sommet de Montlune, 5m plus haut, peut s’atteindre un peu avant d’arriver à la clairière, par une vague début de trace à droite (j’ai mis un petit cairn, le seul de l’itinéraire !), et en cherchant un peu dans les branchages et les troncs ; mais il n’est ni marqué ni borné, n’offre aucune vue, son principal intérêt étant d’obliger à un salutaire petit exercice d’orientation pour revenir sur la piste (rien de plus redoutable pour se perdre qu’une forêt horizontale sans aucun repère!).


À la clairière, suivre le panneau (l’un des rares du parcours !) indiquant en face (SW) le Rocher de Montlune à 300m et 10’ en A/R. Et en effet, il suffit de suivre le chemin en légère descente (m.j. toujours) et de repérer peu après à gauche (piquet jaune) une sente qui mène aussitôt à un ensemble de rochers, d’où la vue est remarquable sur les Monts du Forez (Pierre-sur-Haute…), du Livradois, du Lyonnais, etc. Revenir sur le chemin descendant pour bénéficier, juste en-dessous et à gauche toujours, d’un second point de vue quasi similaire sur un second ensemble de rochers (petit panneau, pour une fois !).


De retour sur le chemin (à nouveau chaotique et caillasseux), continuer longuement la descente (toujours m.j.). À une intersection, prendre à droite. Plus bas, on traverse une très large piste E-W(absente d’IGN…) et on poursuit en face. Nouvelle intersection vers 960m : prendre à nouveau à droite. À 890m, repérer à droite la ferme de Montlune, qu’on rejoint (trace herbeuse ; jolie trouée vers le S et le Vimont), puis qu’on dépasse pour s’engager plein N sur la voie caillouteuse (pour changer…) de remontée (fin du parcours balisé, marque X, point rouge), objectif le Rocher du Coq. Vers 1045m, on atteint un large terre-plein/carrefour, aboutissement de la piste carrossable évoquée plus haut, issue du Col St-Thomas. S’engager alors en sous-bois sur la piste immédiatement à gauche, quasi horizontale (SW, X jaune). La suivre, puis prendre à gauche (S) à l’intersection suivante. On aboutit bientôt à une clairière à droite (env. 1020m), issue d’un déboisement et qui ouvre une très belle fenêtre vers l’W. Tout de suite après se dresse à droite, au milieu des résineux, l’impressionnant édifice rocheux nommé Rocher du Coq (1023m, aucun panneau évidemment, mais c’est forcément ça, et ça vaut le coup d’en faire le tour, à défaut d’y grimper…).


Reste alors à rejoindre au mieux notre point de départ. Une fois de plus, la voie n’est pas marquée sur IGN, mais elle existe bel et bien. Il suffit de continuer à suivre en sous-bois ce confortable chemin de crête (S), il descend jusqu’à une nouvelle clairière de déboisement (vers 970m), cette fois bordée de sapins (mais nouvelle belle fenêtre quand même), où il tourne franchement à droite (plein W). Il aboutit ainsi à un grand croisement de pistes (885m), à droite duquel se dresse la Vierge d’Arconsat dans son écrin de verdure. Emprunter aussitôt la piste à gauche (SE, X jaune), qui mène sans coup férir à la D64 (le Moulin de Lunel), d’où on rejoint peu après la Croix St-Martin, où la boucle est bouclée.


Précautions

Boussole + Carte IGN 2731 O (Noirétable), et pour un tout petit bout ( Montlune, on doit pouvoir s'en passer avec le topo) la 2730 O (Le Mayet-de-Montagne).


Commentaires difficultés

Seule difficulté : disparition de la trace dans la montée entre la piste avant les Chassains et celle vers Boulade (v. topo).
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Chabreloche (accessible par l'A89, sorties 30 ou 31) sur la D2089, prendre la D324 direction Col de St-Thomas/ St-Just-en-Chevalet, et stationner au centre du hameau de la Croix St-Martin (bas-côté droit au sommet de la route).


Situation




Sortie du 03-07

Noirs de chez Noir

Après une première reconnaissance très partielle (Col St-Thomas - Rocher de Montlune en A/R), me voici donc parti pour la "totale"… Ce matin la météo est mitigée (soleil et nuages ne cessent de rivaliser), donc idéale par les temps qui courent ! Par chance, le brouillard qui au début cherchait à s’en mêler abandonnera le combat juste au-dessus du Col St-Thomas.

Disons-le tout de suite : je n’ai pas vu un chat (qu’il soit bi- ou quadripède) de la matinée. Autrement dit : solitude quasi garantie dans les Bois Noirs (idem pour mes précédentes randos dans ce massif), du moins en semaine… et je ne m’en plains pas, le seul inconvénient étant que personne ne vous renseignera en cas de doute sur l’itinéraire ; mais ici ça fait partie du jeu, donc go !

Le prélude en forme de demi-cercle approximatif vers le Sud (entre la Croix St-Martin et le Col St-Thomas) me plonge aussitôt dans l’ambiance des lieux : je me fraie mon chemin, parfois bien herbeux, en sous-bois, dans une sorte de petite jungle : troncs couchés, monceaux de branchages, ferme à l’abandon, murets d’un autre âge aux pierres moussues, sentier disparu sous la végétation foisonnante, bref, les Bois Noirs dans toute leur splendeur, comme j’ai appris à les aimer... Au Col, je m’enchante du vieux panneau métallique rouillé (tout un symbole, là encore) sur l’Auvergne et la France, un must qui m’avait échappé lors de ma sortie de reconnaissance !

Mais une fois arrivé à la clairière 1190, à quelques minutes du Rocher de Montlune, l’idée me prend soudain de rebrousser un peu chemin pour aller chercher le "vrai" sommet de Montlune, 5m plus haut, dans les grands sapins de la butte. Je venais en effet de repérer au passage, juste avant, quelques mètres de vieille piste bien encombrée à droite du chemin, et je m’étais dit que c’était peut-être bien par là qu’on pouvait accéder au vrai sommet. Donc demi-tour ! Je retrouve la vieille trace, mais quelques mètres après, plus rien. Qu’à cela ne tienne, je continue en bartassant dans le bric-à-brac de branches et de troncs pourris, je veux mon sommet ! Et à force de fouiner et de tournicoter, je pense enfin y être arrivé : un grand fouillis avec, tout autour, aucun point plus haut. Photo, puis retour. Oui mais… d'où suis-je arrivé ? D'ici... ou de là ? Soudain j’ai un gros doute : tout autour, à 360°, le même spectacle de hauts sapins avec de gros amas de troncs et de branchages entremêlés au sol. Le soleil, au zénith, ne m’est d’aucun secours. Délicieux petit instant de panique… Ne reste plus alors qu’à sortir de ma poche boussole et carte IGN (d'alleurs tronquée : le sommet est juste hors carte, je l’ai donc rajouté au crayon dans la marge !). Après un examen attentif (on se calme…), je décide qu’en mettant le cap au SE, je finirai bien par croiser mon chemin d’arrivée. C’est ainsi qu’après avoir enjambé des monceaux de débris au sol (fichue galère dans ce capharnaüm !), j’ai effectivement fini par retrouver, avec soulagement, quoique un peu plus bas qu’attendu, ledit chemin.

Le retour à la clairière 1190, puis l’accès successif aux deux rochers de Montlune avec vue sur les lointains (ça fait du bien !), me paraissent dès lors un jeu d’enfant.  La suite, elle, reste à découvrir ! Mais même cette exploration, y compris sur des chemins non marqués sur ma carte (c’est encore plus excitant !), me semble d’une simplicité biblique : la descente raide dans les caillasses jusqu’à la ferme de Montlune (hélas fermée, j’aurais dû m’en douter !), suivie de la remontée (tout aussi caillasseuse) jusqu’au terre-plein/ carrefour 1040, puis la piste en crête (mais en sous-bois) qui mène à la clairière à vue panoramique, et au rocher du Coq (enfin, j’ai supposé que c’était ça : superbe découverte, inattendue, enserrée dans les sapins, dont j’ai fait le tour sans essayer d’y grimper, pas évident à première vue) et au-delà, tout cela ne m’a plus vraiment posé problème. Et la fin de la descente est arrivée bien plus vite que prévu – si j’avais su, peut-être aurais-je eu le temps de tenter (prudemment !) d’escalader les blocs du rocher du Coq ? Petit regret pour une belle petite rando, somme toute, dans mes rudes Bois Noirs – j'y reviendrai !

Photos de la sortie

Dans les Bois Noirs, plus de trace...
Plus d'infos...

Dans les Bois Noirs, plus de trace...

Au Col St-Thomas
Plus d'infos...

Au Col St-Thomas

Le vrai sommet de Montlune ?
Plus d'infos...

Le vrai sommet de Montlune ?

Depuis un des rochers de Montlune
Plus d'infos...

Depuis un des rochers de Montlune

Ferme de Montlune
Plus d'infos...

Ferme de Montlune

Clairière sur la crête
Plus d'infos...

Clairière sur la crête

Rocher du Coq
Plus d'infos...

Rocher du Coq

Rocher du Coq
Plus d'infos...

Rocher du Coq

Panneau du Col St-Thomas (agrandissement)
Plus d'infos...

Panneau du Col St-Thomas (agrandissement)


  • Horaire : 4h30
  • Dénivelé : 640 m

Indentification

Sports