Croix de Queyrière Arche de Queyrière par
l'arête SE de la Croix de Queyrière

Croix de Queyrière Arche de Queyrière par
l'arête SE de la Croix de Queyrière

  • Altitude départ : 1150
  • Altitude sommet : 2099
  • Dénivelé : 850
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Est
  • Balisage : Aucun
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Suivre le chemin forestier principal, franchir le ruisseau à la cote environ 1250 m. La piste forestière passe ensuite en rive gauche du ruisseau, et se termine vers 1300 m.
Commence alors le sentier, dans une partie moitié en forêt, moitié en découvert : vous attaquez la montée dans la vaste pente est de la Croix de Queyrière.
Montez, montez…
Dépassez le troupeau de vaches qui paissent là…
Quand vous aurez épuisé le dernier bout de chemin possible dans le pré du Milieu, visez le centre du pré, et montez encore !
L’arête SE est celle sur votre gauche, mais il faut aller la chercher bien au dessus des pitons calcaire pointus et nombreux qui en forment la partie inférieure.
Quand enfin l’arête est atteinte, suivez le bon conseil que donnait César à son fils Marius : « Laisse un peu se pencher les autres ! »…
Si vraiment vous voulez continuer, c’est le long du fil pendant quelque peu en descendant, et puis à droite dans un couloir très raide. Une corde fixe (nous avions 70 m de long et cela a juste suffi pour arriver au bas du couloir) pour commencer. Un rappel ensuite pour franchir les 15 mètres donnant accès sous l’arche (les pitons sont à placer).
Le lieu est tendance « chute de pierres », donc grande vigilance.

Précautions

Evidemment le casque, le baudrier, les cordes et marteau + pitons. La face sud est particulièrement raide, et NE CONSTITUE PAS un terrain de randonnée.


Commentaires difficultés

La montée jusqu’à l’arête SE est une randonnée R1, puis R2, puis R3 dans le pré du Milieu (plus vous passez à gauche, plus cela se complique è restez bien au centre du vaste pré) Sur la crête SE proprement dite, il faut être très prudent car le vide est profond d’un côté mais aussi de l’autre, les passages sont étroits et les pierres branlantes : c’est R4 / R5 . Pour l’accès à l’arche, IL NE S’AGIT VRAIMENT PLUS de randonnée !!! La cotation Randonnée n’est pas adaptée, mais pour donner une notion de la chose on pourrait imager cela en affichant du R5+++…. A méditer ! Il faut d’abord utiliser une corde fixe sur 70 mètres (voire faire un rappel), puis ensuite utiliser vraiment un rappel sur 15 mètres (les pitons sont à placer). Y a donc du boulot.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

RN 85 jusqu’au environ de Chauffayer. Bifurquer vers Pouillardencq. Prendre le chemin forestier qui débute à Pouillardencq, et monte dans le flanc est du Dévoluy. Vous pouvez garer la voiture à l’épingle 1078 m, ou bien à la suivante, ou encore plus haut : cela dépend de la capacité de franchissement que vous demanderez à-ladite voiture.


Situation




Sortie du 13-09

Croix et arche de Queyrière en boucle, descente par le cirque de Clapouze

En rouge l'itinéraire que j'ai emprunté , et en jaune celui de Pascal Sombardier etFrançois Lannes le vrai découvreur de cette arche

Depuis le temps que cette arche me courait dans la tête ....... Il est temps pour moi d'aller la  voir, malgré que ce soit le jour de l'ouverture de la chasse ! Correctement déguisé en rouge fluo , on ne sait jamais , je monte , versant nord ,  par un très bon  sentier vers le col entre la Croix de  Queyrière et le Chapeau de l'Évêque . De là il faut rejoindre en quelques minutes le pied de l'alpage du Pré du Milieu qui monte directement au sommet de la Croix  . Très bien tracée au début, la pente se redresse ensuite pour venir butter sur les ressauts rocheux qui défendent le sommet. Ces ressauts demandent tout de même de l'attention et le piolet peut être utile pour sécuriser le truc . La crête atteinte , sur ma gauche , le sommet est tout près , trop près ...... les pentes au sud sont quasi verticales , pourtant il doit y avoir " un couloir vert qui aboutit directement dans l'arche " ! Je redescends donc la crête jusqu'à une pente herbeuse qui semble conduire à une strate de rocher qui pourait abriter l'arche . C'est raide et très exposé mais ça passe . Rapidement le terrain me conduit à une longue descente de droite à gauche avec juste le minimum nécessaire de marches taillées par les chamois pour que cela reste "humain" sans l'usage de la corde qui reste au fond du sac. Il est maintenant clair que l'arche n'est pas ici , mais les traces de chamois continuent de plonger de droite à gauche et m'aspirent littéralement vers le bas : pas envie d'avoir descendu tout cela pour rien . Et là , au détour d'un petit éperon herbeux , bingo , j'atteins l'arche par le bas .cool  . Après une bonne séance de photos je pousse encore plus bas sur la gauche , toujours en mode chamois , des fois qu'il y ait quelque chose de plus à gratter dans le secteur . Mais non, rien , et  la très belle arche au-dessus suffira largement pour faire de ce jour un jour faste . Reste maintenant à remonter , et comme les conquérants sont venus là par le haut en rappel , c'est pas gagné . Au pire je pourrais  toujours remonter par mes "marches" de descente . En fait , de l'autre côté de l'arche , le couloir mi- herbe , mi-rocher , bien qu'assez raide , permet de remonter dans des pentes d'herbe qui débouchent sur la crête . Après analyse je comprends que les Sombardier et consorts sont descendus encore un peu plus bas sur la crête afin de tirer un rappel directement dans l'arche , ce qui permet une photo que moi je n'ai pas pu faire cry . Pause casse-croute et petite sieste bien méritées au sommet . De là , pour rejoindre le Pas de l'Ours , la pente et les difficultés  n'ont rien à envier à celles que je viens de surmonter , mais ça passe . Au col je prends note que ce Pas de l'Ours peut aussi se faire depuis le versant sud grâce à un câble posé là, sans doute par les chasseurs . La descente par le cirque de Clapouze est sans problème et je compte bien revenir dans le secteur au printemps pour profiter , aux dires de Pascal Sombardier , du coin qui recèle le plus de fleurs qu'il ait jamais vu ! D'autant plus que , tout en haut du cirque , une magnifique trace de chamois semble pouvoir sortir sur la crête de Faraut ! A suivre . Pour aujourd'hui , reste une inconnue : la descente du cirque de Clapouze jusqu'à la piste près de 500 m de dénivelé plus bas  . La solution viendra des chasseurs , encore eux : un chemin équipé de façon très hétéroclite mais efficace part du bas du cirque pour une longue traversée de gauche à droite et ramène au col entre la Croix de Queyrière et le Chapeau de l'Èvèque pris  à l'aller . La boucle est bouclée , très belle sortie qui , en outre ,  m'a permis d'étudier une autre "Sombarderie" du secteur  : la montée au Ruban Long par la source des Chauchas !  A suivre donc........

Photos de la sortie


  • Horaire : 0
  • Dénivelé : 1100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
11-07-2009

Une grande journée en Dévoluy !!! Si ce titre a été inspiré à P...

François LANNES

Identification

( ) bivouak.net

Social Media