Mont Signon et Narces de Chaudeyrolles

Mont Signon et Narces de Chaudeyrolles

  • Altitude départ : 1290
  • Altitude sommet : 1455
  • Dénivelé : 305
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Tour des Narces : plume se terminant en flèche et petit point rouge dans un rectangle blanc Montée au Mont Signon : rouge-blanc ou jaune.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

LES NARCES
Descendre la ruelle vers l'église. On arrive vers un carrefour. A gauche l'aller et à droite le retour.
Suivre le balisage, le chemin va contourner les narces par le sud, puis revenir par le centre.
Juste après le passage du premier ruisseau, on prend à gauche un chemin qui va gagner une gorge puis la cascade de Chantemerle ou du Salin. Revenir par le même itinéraire pour poursuivre le tour des Narces.

MONT SIGNON
De retour au village, gagner la place, prendre à gauche la ruelle qui démarre sur le haut. Prendre un chemin à droite vers les dernières maisons. On arrive sur une piste. La traverser pour prendre un chemin qui fait le tour de ce vieux volcan.
Arrivé au Sud du Mont Signon, on trouve une bifurcation avec un chemin à droite qui monte au sommet.
Descente : revenir à la bifurcation et continuer au Sud, puis l'Ouest, sur une petite route qui ramène au village bien visible.

A voir sur le web

Commentaires

Geoffroy Rémi
19-08-2019 19:03:38

Une autre façon, au moins aussi stimulante, d’effectuer cette randonnée peu banale consiste à monter d’abord au Mont Signon par son versant Nord, en empruntant sa voie directe (plus raide et plus ludique), puis d’en redescendre par son plus paisible versant Sud. Il reste ensuite à effectuer le tour des Narces, dans le sens du balisage (sens horaire), en y incluant en effet en aller/retour l’étonnante cascade du Salin, dont la sauvagerie forme un contraste pour le moins inattendu avec le spectacle paisible et bucolique des Narces. Sur les deux parcours, nombreux panneaux d'interprétation, très bien faits.

Pour le Mont Signon, il faut remonter depuis l'église jusqu'à la place centrale du village puis suivre à gauche la rue qui passe devant la maison dite "du Fin Gras". La quitter vers les dernières maisons pour prendre le sentier à droite (marques blanc-rouge + PR52). Vers la vierge, poursuivre la montée sur le chemin en face. Vers 1365m, le quitter pour s’engager à droite sur le sentier qui monte en sous-bois (bal. jaune+blanc/rouge). Ce sentier va obliquer vers la droite (brefs passages raides et rocheux, mais non exposés, cordes fixes), et mener droit au sommet avec son étrange paysage tourmenté de lauzes parsemées de cabanettes.

Pour la descente, suivre à partir du centre de la lauzière le sentier balisé en jaune (puis aussi blanc/rouge) qui part vers l’W puis effectue une large boucle vers le S. Vers la sortie du bois, quitter ce chemin balisé qui remonte à gauche et continuer la descente en face. Lorsque ce chemin bute sur une route, la suivre à droite jusqu’au village.

Concernant le tour des Narces, cette vaste tourbière (ancien lac)  aujourd'hui drainée et en partie asséchée, je précise que le départ du sentier vers la cascade se trouve effectivement juste après le franchissement du ruisseau du Salin, vers la gauche (pas de marquage), env. 1km après le départ du circuit et 500m après la bifurcation avec la croix (où l'on prend la voie de droite). Ce bon sentier, bien entretenu, s'enfonce dans la gorge du Salin et débouche au pied de la cascade (spectaculaire surtout quand il y a beaucoup d'eau). Il est conseillé de revenir un peu en arrière et de poursuivre la remontée de la cascade en rive gauche (large trace, raide mais sans danger) jusqu'à un palier assez spectaculaire, un peu en-dessous du sommet de la cascade (une trace semble continuer à droite et permettre d'accéder au sommet de la cascade, mais je ne l'ai pas essayée).

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

D’Yssingeaux ou du Puy-en-Velay, gagner le village de St-Julien-Chapteuil. Prendre la D 15, direction St-Agrève. On traverse le village de Boussoulet et 1,5 km plus loin, on tourne à droite, pour prendre la D 26, en direction de Fay-sur-Lignon. On rejoint la D 500. Laisser à gauche la route de Fay-sur-Lignon, pour prendre à droite, sur 1250m. Tourner alors à gauche pour atteindre Chaudeyrolles. Parking à la sortie du village.


Situation




Sortie du 09-08

D'une lauze deux coups

Dans la montée au Signon

Une rando pas bien longue, facile mais variée, qui associe lauzière et tourbière, deux circuits très contrastés voire opposés : la brève ascension d’un ancien volcan, dôme de phonolites longtemps exploité comme carrière de lauzes par des "lauzerons" qui ont creusé et fouillé son sommet en tous sens, d’où son aspect lunaire tout en creux et en bosses, humanisé toutefois par la présence de nombreuses cabanettes. Et puis, la tranquille déambulation autour d’une tourbière en voie d’assèchement, où paissent de paisibles troupeaux, mais au bord de laquelle la présence d’une cascade au fond d’une gorge étroite apporte une touche sauvage inattendue.

Avec Sylviane nous avons flâné tout du long sans nous presser. Une fois au sommet du Mont Signon, je l’ai sillonné en tous sens, faisant sonner les lauzes sous mes pieds, allant de cabanette en cabanette, de tranchée en tranchée, et essayant de deviner le maximum de sommets visibles aux quatre coins de l’horizon (pour les Alpes, faudra repasser, évidemment). Puis on a pique-niqué là, comme il se doit, tout seuls toujours dans ce décor austère et minéral.

Ce n’est qu’au tout début de la descente qu’on a enfin croisé un jeune couple sympa, qui venait de monter par le versant Sud (ça tombait bien). Après une très belle vue plongeante sur les Narces, on a rejoint Chaudeyrolles et on a enchaîné tranquilles avec le tour de la tourbière. Petite déception au début, je ne retrouve pas vraiment ce qui fait pour moi le charme secret de ces espaces insondables (ah la tourbière du Mont Bar !…). Heureusement arrive la bifurcation de la cascade : je ne résiste pas, et pendant que Sylviane fait la sieste à l’ombre d’un sapin, je m’échappe dans le vallon à la recherche de ma cascade. Je ne serai pas déçu, même s’il n’y coule aujourd’hui qu’un mince filet d’eau, suite là encore à la sécheresse de cet été particulier. L’endroit est encaissé et sauvage, et plus encore si on décide de continuer la montée vers le sommet de la chute - je n’ai pas hésité une seconde, le chemin parait évident, et sa raideur m’enchante, dommage que ce soit si court !

De retour au départ du vallon, je retrouve Sylviane, non sans mal (elle avait changé d’endroit vu la force du vent qui l’empêchait de lire son journal…) et on continue notre tour. C’est petit à petit, sur le chemin du retour vers Chaudeyrolles, qui traverse, lui, la tourbière en son milieu, que je retrouve enfin ce qui en fait pour moi la beauté cachée : ces herbes d’un vert très clair, ces sortes de joncs, ou encore de mousses, spécifiques de ces milieux humides, qui alternent ici avec des parcelles plus banales, des prés fauchés, ou encore des pâturages avec de nombreux troupeaux de bovins ou d’équidés disséminés un peu partout dans cette immense cuvette. Bref, aujourd’hui, ce qu'on a découvert, c’était la Haute Loire un peu à l’écart des grands axes et des sommets connus. Celle d’un autre temps, celui des lauzes que l’on allait extraire et tailler pour recouvrir les toits, celui de la tourbe que l’on recueillait pour chauffer les poêles et les fourneaux, à l’image de ce beau village de Chaudeyrolles, où tant de choses - les vieilles bâtisses parfois ruinées et parfois joliment retapées, les vieilles fenêtres aux vitres doubles, les vieilles charrues ou autres instruments tout rouillés épars ici ou là - disent ce passé désormais révolu, mais qui s’efforce comme tant d’autres de vivre dans le présent, de valoriser ses atouts pour attirer des visiteurs et des habitants, pour continuer à exister et à se développer.

Photos de la sortie


  • Horaire : 4h30
  • Dénivelé : 305 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-01-2012

Journée lumineuse, pour parcourir ces deux "sentier découverte"....

Alain Bellon

Identification

( ) bivouak.net

Social Media