Fort du Saint-Eynard depuis Grenoble

Fort du Saint-Eynard depuis Grenoble

  • Altitude départ : 213
  • Altitude sommet : 1359
  • Dénivelé : 1700
  • Distance : 29,490 km
  • Temps de montée : 3h20
  • Temps de descente : 2h25
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : GR9 (rouge et blanc) et jaune Non balisé en arrivant vers le sommet du Mont (à partir du moment où l'on quitte le GR9)
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Montez à la "Bastille" par le large sentier au bout des quais St Laurent (bien sûr il existe des variantes : Via Ferrata, Parc des Dauphins notamment).

Ensuite, aller vers le restaurant le père Gras en suivant les panneaux "Mont Jalla".

Continuez à monter, au dessus du restaurant.

L'on tombe, un peu plus loin, sur un croisement, prendre la pente montante à gauche indiquant le "Mont Jalla", puis le premier sentier à droite (pas de panneaux à l'intersection même), le GR est indiqué peut être 10m plus loin à la prochaine intersection.

A cette intersection, monter à gauche.

Ensuite suivre les panneaux en direction du "Col de Vence", ce qui va vous faire redescendre.

Arrivée à ce dernier, attaquez la montée en suivant les panneaux indiquant le "Fort St Eynard". Vous allez arriver sur un surplomb qui domine une espèce de muraille.

Il va falloir redescendre au niveau de cette dernière et la suivre pour passer devant le Fort.

Une fois arrivée à celui-ci continuer le GR9, qui va principalement descendre, pour remonter par la suite en pente douce.

A un moment le GR partira à gauche, mais il faudra pour arrivée au point culminant du Mont, partir tout droit en longeant la crête en direction du Pas de la Branche (l'objectif étant un peu avant).

Retour par le même itinéraire (pour ma part, j'ai donné sur les variantes pour pas que se soit ennuyant).

En gros la dénivelée positive viens du fait que le parcours est valonné.

Précautions

Attention les temps, sont les miens et j'ai un peu speeder. Je ne sais donc pas ce que ca vaux pour tout le monde.


Commentaires difficultés

Aucune difficulté particulière sur le parcours, hormis la distance et la dénivelée qui sont pour des gens assez entraînés.

Commentaires

EH!
28-03-2012 22:50:16

Johnny
En lisant l'itinéraire tel qu'il est présenté il s'agit effectivement d'un point culminant coté à 1379m juste avant le pas de la Branche. Donc le kilométrage semble coller ainsi que le dénivelé, car effectivement ca monte et ca descend lorsque l'on suit la crête du Mont Eynard vers le nord. Et le CR indique qu'il y a eu des variantes au retour. Et puis t'aurais du rentrer ta sortie, ça nous aurait donné un temps de référence ... :wink:
Oui, l'altitude 1359 m correspond au promontoire de la Croix de l'Izon, belvédère aérien bien marqué marquant la fin de la crête, 250 m à gauche quand on arrive au Fort, en haut des escaliers. Après, effectivement, la crête du Saint Eynard va jusqu'au Pas de la Branche, avec un point haut (parmi d'autres, tous peu marqués) à 1379 m juste avant celui-ci, soit autour de 9 kms de plus aller-retour, et un léger dénivelé supplémentaire. Peut-être que "Traversée de la crête du Saint Eynard depuis Grenoble" en titre aurait été plus parlant...

JeunouKiKrak
05-04-2011 19:08:17

En lisant l'itinéraire tel qu'il est présenté il s'agit effectivement d'un point culminant coté à 1379m juste avant le pas de la Branche. Donc le kilométrage semble coller ainsi que le dénivelé, car effectivement ca monte et ca descend lorsque l'on suit la crête du Mont Eynard vers le nord. Et le CR indique qu'il y a eu des variantes au retour. Et puis t'aurais du rentrer ta sortie, ça nous aurait donné un temps de référence ... :wink:


Rafaël Rodon
05-04-2011 18:20:16

Ben c’est peut être parce que tu confond le Fort du St Eynard avec le Mont St Eynard.


EH!
05-04-2011 01:59:44

D'après les panneaux du SIPAVAG présents tout le long du parcours, on obtient : - 2,9 km de la Porte Saint Laurent jusqu'à la Bastille - 5,6 km de la Bastille au Col de Vence - 3 km du Col de Vence au Sommet du saint Eynard Soit 22 km aller-retour. Pour le dénivelé, ce serait plutôt 1550 m, autant en positif que négatif puisque retour au point de départ. Pour ma part, marcheur (sans courir, pas même à la descente) pas surentraîné et plus tout jeune (presque la cinquantaine), j'ai mis 6 h 30 sur ce parcours en faisant en plus le Rachais une fois à l'aller et une fois au retour depuis la bifurcation du GR9 (sans passer par les crêtes, juste l'aller-retour d'1 km 700 et 150 m de dénivelé chaque fois), soit 1850 m et 26,5 km parce que je suis allé aussi jusqu'à Jalla au retour, avec pas mal de pauses photos (panoramiques à la Bastille, au Rachais, au Saint Eynard, à Jalla, plus les petites fleurs, les vues sur Grenoble et autour du sentier, etc) et un arrêt casse-croute d'un quart d'heure/20 minutes au sommet du Saint Eynard, en plus du plein d'eau à chaque passage à la Fontaine du Col de Vence. En gros, sûrement un des - relativement - gros dénivelés faisable assez facilement grâce à la bonne qualité du sentier (tout particulièrement celui de la montée du Col de Vence au Saint Eynard qui permet facilement de se chronométrer sur un 600 m de dénivelé en partant de la jonction du GR9 avec la route depuis le Rachais - côte 764m - : un bon pas régulier doit permettre de mettre moins d'une heure - un peu moins de 50 mn pour ma part). Ces valeurs s'entendent sans charge autre que le minimum, genre 4 kg, avec bâtons... par une bonne météo sans grosse chaleur. Sinon, c'est probablement un peu plus court en passant par le Jardin des Dauphins depuis l'Esplanade, mais il faut aimer les escaliers... le temps moyen pour monter à la Bastille sans forcer reste le même de toute façon, de l'ordre de la demi-heure, un peu plus ou un peu moins selon les marcheurs (même si les promeneurs-flâneurs le font en une heure... et les coureurs qui s'y entraînent en un quart d'heure...).


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble, si besoin de prendre la voiture, se garer sur l'esplanade (grand parking en direction nord de Grenoble, vers la Bastille)


Situation




Sortie du 20-03-2014

Bastille en vue

Comment fêter dignement ce dernier jour de grand beau (et le premier du printemps!) avant le grand retour annoncé des intempéries? A priori j’avais prévu une journée raquettes dans Belledonne. Mais bof, la forte chaleur prévue l’après-midi m’a découragé d’aller tutoyer les coulées dans une neige ramollie… C’est alors que m’est venue l’IDÉE : et si j'allais enfin voir ces fameux "petits" Rachais et/ou Saint-Eynard tant foulés par les Grenoblois… (et par Véro en particulier, qui en fait ses choux gras dès qu’elle n’a rien d’autre à se mettre sous le pied) ?

Et me voilà en train de compulser à toute allure, la veille au soir, tous les topos de bivouak (+ 1 ou 2 autres…) à ce sujet, cartes IGN à l’appui, et mon envie devient de plus en plus irrésistible : pas de neige, pas de souci, et peut-être quelques découvertes agréables, qui sait ? Je connais déjà bon nombre des "grands" sommets de Chartreuse, du Vercors et de Belledonne, mais pas du tout Grenoble et ses environs immédiats… Alors donc, c’est parti !

Et de fait, ce jeudi matin, parti à 10h du Jardin des Dauphins, je vais aller toute la journée de découverte en découverte, d’émerveillement en émerveillement ! Déjà le jardin à lui tout seul ! Puis le Rabot, puis la Bastille, une vraie merveille, que j’arpente en tous sens (et impossible de résister aux grottes de Mandrin, miraculeusement éclairées avant l’heure mais j’étais prêt à sortir ma frontale…) mais sans trop traîner quand même, c’est fabuleux mais il me reste du chemin à faire… Et me voilà parti pour le Jalla (et son mémorial) par le chouette petit sentier rocheux qui y grimpe à la sortie des grottes, puis de là au Rachais… Je croise un peu de monde bien sûr, randonneurs, coureurs, vététistes, mais juste ce qu’il faut pour pimenter mon plaisir…et parfois m’assurer que je suis bien sur la bonne voie ! Partout les vues sur les sommets isérois sont fabuleuses… sauf en haut du Rachais, mais les 2 petits espaces "pique-niquables" du sommet étant occupés, je m’en trouve un encore mieux un peu plus bas, pour moi tout seul, avec une superbe vue plongeante sur Grenoble tout en bas, et sur Belledonne en face. Le rêve… mais pas de sieste si je veux pousser jusqu’au St Eynard, tout là-haut au sommet de l’imposant bastion rocheux.

Donc, descente cool sur le Col de Vence par le GR, et de là d’un seul coup d’un seul, d’un pas régulier, les 600m de dénivelée en forêt s’avalent sans difficulté jusqu’au point culminant du Saint-Eynard. Et là c’est l’illumination : quel fabuleux panorama, on voit TOUT (jusqu’au Mt Blanc mais c’est un détail en comparaison de la profusion des massifs et des sommets qu’on découvre de tous côtés ! Incroyable quand on sait qu’on n’est qu’à 1350m et des poussières…).

Difficile de s’arracher à un tel spectacle mais vu l’heure… Je retourne donc au Col de Vence, puis remonte, toujours par le GR, jusqu’à 900m et décide de descendre par les nombreux lacets du joli sentier (déjà bien fleuri) qui va du Bec Aigu au Bec du Corbeau, pour finir vers 19h dans les rues de la Tronche puis de Grenoble - final un peu moins excitant mais j’ai encore la tête tout là-haut…

Je découvre à la fin de cette mémorable journée que j’ai dû faire env. 1650m de dénivelé et que j’ai dû marcher bien 8h (y compris mes escapades "touristiques" à la Bastille ou au Jalla). Tout ça est passé comme une lettre à la poste… Et ça ne m’étonne plus que Véro (et d’autres Grenoblois) reviennent encore et encore arpenter ces pentes et ces sommets si modestes et pourtant si extraordinaires…

Photos de la sortie

Commentaires

Geoffroy Rémi
25-03-2014 17:04:39

Bon,Véro, le coup de l'assoc c'était juste un clin d'oeil complice en passant, j'y tiens évidemment pas plus que toi... Pour le reste j'ai comme toi mes sommets fétiches tout près de chez moi et dont je ne me lasse jamais (pour moi le Pilat et les Monts du Forez), et où je me rends encore et encore (avec des variantes ça va de soi) quand les Alpes sont trop loin ou trop inhospitalières. En plus avec l'âge (et a fortiori le grand !!! - je parle pour moi, attention !) il faut s'entrainer presque tout le temps si on ne veut pas décrocher, alors autant y prendre le plus de plaisir possible ! Par ailleurs j'ai toujours pensé qu'on pouvait prendre autant de plaisir (même si ce n'est pas tout-à-fait le même) à arpenter les "petits" sommets que les grands. Ainsi dans mes "plus belles" il y a à la fois par ex. la traversée Midi-Plan (avec retour par la Mer de glace) ou celle des Aiguilles du Chambeyron (ou encore le Mont Blanc ou le Mt Rose) que le Moucherotte par la face est, Chamechaude (et encore mieux par la Brèche Arnaud !) ou la grande traversée des crêtes du Pilat, ou encore des errances infinies sur le haut plateau des Monts du Forez. Pour le reste, comme disait mon grand'père : "dire et laisser dire..." :wink:

Véronique
23-03-2014 14:57:22

Une assoc...sais pas si c'est trop mon truc!!!! ...Mais continuer (à la mauvaise saison, où quand les conditions ne se prêtent pas à autre chose, où pour rester en local, où quand le temps imparti est limité....où pour le plaisir tout bêtement ...)à arpenter les sentiers de l'un, l'autre où les 2, inlassablement et toujours avec un plaisir sans cesse renouvelé....ça oui!!


Geoffroy Rémi
23-03-2014 10:38:36

@luc : merci du conseil ! J'y manquerai pas... si ça rallonge pas trop :o @ Véro : on devrait ptêt fonder une assoc., qqc comme "A la gloire du Rachais-Saint-Eynard", dont tu serais évidemment, de droit, la Présidente :wink: :wink: ?


Luc
23-03-2014 08:25:40

Jolie écriture! T'es sponsorisé ? ;-) La prochaine fois tu pousseras la chansonnette vers la cabane de l'Ours, c'est un très joli coin, avec jolie vue sur la chartreuse...


Geoffroy Rémi
21-03-2014 23:02:25

Et bien ça me fait très plaisir que tu me dises ça... surtout venant de toi ! En tout cas ça me change un peu du Pilat et des Monts du Forez, que j'aime pourtant beaucoup et qui dépassent même de presque 100m et plus de 250m l'altitude du Saint-Eynard ! Mais là je me suis vraiment régalé du début à la fin de la rando, et je suis bien décidé à y entrainer mes potes stéphanois dès que possible...


Véronique
21-03-2014 21:00:17

Eh ben dis donc, s'il y en a qui trouvent ça un peu "bof"...toi tu me donnerais envie d'y aller si je ne connaissais pas!!!



  • Horaire : 8h00
  • Dénivelé : 1700 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
28-08-2018

Classique habituelle de reprise. Départ du parc des Dauphins...

grospapa
03-02-2018

Une sortie pour faire un peu de dénivelé. Dépa...

8 grospapa
15-02-2017

Départ de la Tronche puis Bec Corbeau, Bec Aigu, descente sur le col...

grospapa
06-01-2015

Traversée habituelle Rachais St Eynard au départ de la Tronche puis...

grospapa
26-04-2014

Je n’ai pas résisté longtemps au plaisir de rev...

3 Geoffroy Rémi
03-09-2013

Après les voyages de l'été c'est le retour et la reprise. Départ d...

grospapa
05-05-2013

En passant par le Mt Rachais pour varier les plaisir. La météo n'ét...

petitboris
02-04-2013

Traversée Rachais - Saint Eynard et pour varier les plaisirs : - d...

grospapa
09-01-2013

Ma sortie classique pour remise en forme (après un mois d'arrêt) : t...

3 grospapa
18-09-2012

Traversée Rachais - Saint Eynard : - départ de la porte St Laurent...

2 grospapa
09-01-2009

hier rachais "normal" au depart de la mairie de la tronche en 950m de...

Véronique
24-05-2007

Bonne p'tite rando pour faire du dénivelé, sans en baver, puisque pa...

Cédric

Identification

( ) bivouak.net

Social Media