Néron (1298 m)

Situation





La traversée Sud/Nord des arêtes du Néron est une course d’alpinisme de moyenne montagne !Il s’agit d’une course d’arête technique et longue qui demande une expérience de la marche en terrain varié et escarpé, une bonne forme physique, le sens de l’orientation et une maîtrise de l’utilisation de matériel d’escalade. Il n’y a pas d’échappatoire et il est fortement déconseillé de faire demi-tour dès lors que vous êtes engagé sur l’arête. Soyez donc assuré de vos moyens et de la météo pour réaliser l’itinéraire du Sud au Nord dans sa totalitéNe vous engagez dans cette course qu’avec un équipement adapté : bonnes chaussures, casque, habit chaud et de pluie, lampe frontale et, dans votre sac, corde, baudrier, quelques dégaines et sangles.Vous devez avoir pleine connaissance : de l’itinéraire et de ses difficultés, de votre niveau technique et de celui du groupe, de votre état de forme et de celui de vos compagnons, de l’horaire, de la météo.Ne sous-estimez pas cet itinéraire. Les unités de secours en montagne interviennent régulièrement pour assister des randonneurs peu ou pas assez aguerris qui se blessent, s’égarent et mettent leur vie en péril.Merci de votre prudence pour que la montagne reste source d’expérience et de plaisir.PGHM de l'Isère / 2020+++Du bas du village, remonter par le hameau du Canet à Narbonne (route + chemins, balisage rose-mauve sur IGN).A la sortie du virage après Narbonne, partir à droite (sentier raide qui monte entre 2 propriétés privées, puis traversée à flanc vers l'Ouest) jusqu'au point 520m sur IGN. De là (vieille pancarte en bois illisible sur un arbre) partir au Nord sur une sente balisée en bleu qui monte.Laisser la bifurcation qui mène à la Passerelle Hippolyte Müller pour continuer (toujours du balisage bleu, sentier en pointillés noir sur IGN) sur un sentier qui monte et oblique progressivement vers l'Ouest pour rejoindre le flanc de falaise.Traversée à flanc sur une sente étroite et entourée d'arbustes mais bien tracée.On arrive sur le large couloir terreux, inscription en bleu "Z" sur un caillou, qui repart en montant vers le Sud.Remonter ce couloir-rampe jusqu'à buter contre la falaise, câble et court passage d'escalade. Le câble vieillit mais semble encore en bon état.Monter encore un peu vers le Sud puis repartir (traversée d'un fond de couloir terreux) à flanc de falaise vers le Nord.  Ue vire passe entre la falaise à gauche et des arbres/arbustes à droite, et on débouche au dessus des arbres en vue de la sortie.Remonter plus verticalement sur les 50 derniers mètres pour déboucher sur la crête.Les difficultés durent 200m de D+, et si on ne voit plus de balisage bleu c'est qu'on n'est plus sur l'itinéraire.Redescendre le fil de l'arête en passant par de beaux points de vue, le Lucky Luke, le Poste Romain. Prendre le sentier qui descend, repart un peu (légère remontée) vers le Nord puis Sud, un passage exposé est protégé par un bon câble récent, on passe la passerelle Müller, et on rejoint vite le sentier de montée.  

SAINT MARTIN LE VINOUX
1100m R4 icone randonnee

La traversée Sud/Nord des arêtes du Néron est une course d’alpinisme de moyenne montagne !Il s’agit d’une course d’arête technique et longue qui demande une expérience de la marche en terrain varié et escarpé, une bonne forme physique, le sens de l’orientation et une maîtrise de l’utilisation de matériel d’escalade. Il n’y a pas d’échappatoire et il est fortement déconseillé de faire demi-tour dès lors que vous êtes engagé sur l’arête. Soyez donc assuré de vos moyens et de la météo pour réaliser l’itinéraire du Sud au Nord dans sa totalitéNe vous engagez dans cette course qu’avec un équipement adapté : bonnes chaussures, casque, habit chaud et de pluie, lampe frontale et, dans votre sac, corde, baudrier, quelques dégaines et sangles.Vous devez avoir pleine connaissance : de l’itinéraire et de ses difficultés, de votre niveau technique et de celui du groupe, de votre état de forme et de celui de vos compagnons, de l’horaire, de la météo.Ne sous-estimez pas cet itinéraire. Les unités de secours en montagne interviennent régulièrement pour assister des randonneurs peu ou pas assez aguerris qui se blessent, s’égarent et mettent leur vie en péril.Merci de votre prudence pour que la montagne reste source d’expérience et de plaisir.PGHM de l'Isère / 2020 * * * A voir sur le web : la bible du Néron !  En décrivant cette randonnée, je risque de me mettre hors la loi car elle est en principe interdite. On dira donc que je l'ai faite avant l'interdiction qui fait suite au feu de l'été 2003...Le départ est à Narbonne. A la sortie du village, se garer au niveau du virage prononcé sur la droite. 50 m plus haut, un sentier raide mais large part tout droit, sur la droite. Le prendre.5 bonnes min après, bifurcations ("carrefour des 4 chemins"):- à gauche en descendant permet d'accéder sur la partie la plus au sud des arêtes (à préférer).- tout droit : rejoint l'arête un peu plus haut (un câble est présent sur qq metres pour un passage facile)- à droite : si on prend ce sentier, on se dirige vers la passerelle Hippolyte Muller (installée en 1910 en hommage au fondateur du Musée Dauphinois en 1906) vers le bout des arêtes mais en passant au pied de la falaise (sentier des 4 couloirs). Pour aller au bout des arêtes laisser le chemin qui part à gauche vers la passerelle environ 15 min après la bifurcation.Ces sentiers (les 2 premiers + le 3ème si passerelle) mènent au camp romain. Contourner alors ce camp par la droite en suivant une sente à travers les buis. C'est le seul endroit qui nécessite un peu de recherche d'itinéraire (hormis les descentes dans les couloirs). On débouche alors sur des rochers sur lesquels on a une bonne vision de l'environnement et de l'arête que l'on va suivre.Plus loin, possibilité de descendre par le couloir en Z (à ce niveau il y a un écriteau stipulant qu'il ne faut en aucun cas descendre côté St Egrève). ça tombe bien, on n'a pas envie de s'y engager et le couloir part sur la droite. D'apparence difficile, il ne comporte pas de difficulté majeure. Il rejoint le sentier des 4 couloirs.Si on continue sur l'arête, la suite immédiate est plus engagée. Il s'agit de la rampe du Z. Un autre passage engagé dans la rando : le couloir des avalanches. Vers la fin (au niveau du ravin Ulhrich) il est possible de descendre par le couloir de Clémencières. L'ayant fait il a assez longtemps et les souvenirs se perdant, je ne le décrirai pas plus. Il est aussi possible de descendre par le couloir de Quaix, moins simple.Cependant, le plus sûr moyen est de prendre le sentier qui part côté St Egrève, sur la gauche donc. Sentier bien marqué. En continuant ainsi, on rencontre une bifurcation avec le sentier de gauche qui monte gentiment. Le suivre. Il nous ramène au camp romain. De là on retrouve le sentier initial de montée.

narbonne
7km 900m R4 icone randonnee

La traversée Sud/Nord des arêtes du Néron est une course d’alpinisme de moyenne montagne !Il s’agit d’une course d’arête technique et longue qui demande une expérience de la marche en terrain varié et escarpé, une bonne forme physique, le sens de l’orientation et une maîtrise de l’utilisation de matériel d’escalade. Il n’y a pas d’échappatoire et il est fortement déconseillé de faire demi-tour dès lors que vous êtes engagé sur l’arête. Soyez donc assuré de vos moyens et de la météo pour réaliser l’itinéraire du Sud au Nord dans sa totalitéNe vous engagez dans cette course qu’avec un équipement adapté : bonnes chaussures, casque, habit chaud et de pluie, lampe frontale et, dans votre sac, corde, baudrier, quelques dégaines et sangles.Vous devez avoir pleine connaissance : de l’itinéraire et de ses difficultés, de votre niveau technique et de celui du groupe, de votre état de forme et de celui de vos compagnons, de l’horaire, de la météo.Ne sous-estimez pas cet itinéraire. Les unités de secours en montagne interviennent régulièrement pour assister des randonneurs peu ou pas assez aguerris qui se blessent, s’égarent et mettent leur vie en péril.Merci de votre prudence pour que la montagne reste source d’expérience et de plaisir.PGHM de l'Isère / 2020+++De la charmante place de Muret, continuer la route sur 50 mètres vers le sud avant de prendre à gauche puis, juste avant une maison qui se prend pour un château, mais qui ne l’est pas du tout. Emprunter le petit chemin qui part droit dans la pente et qui longue le terrain de la maison. Il ne tardera pas à tourner a droite puis à monter raide jusqu'à la fontaine vierge, en la voyant, vous comprendrez pourquoi source ou fontaine sont au féminin. Cette source est unique en son genre. Il faut partir à gauche vers le nord et longer la falaise, on ne tarde pas à trouver un câble puis un autre, inutile de dire que cela ne passe pas ailleurs. Deux cents mètres plus haut, on retrouve le chemin des charbonniers. Depuis 2003 il porte encore mieux son nom : tout est cramer. Mais c’est sans compter sur les ressources inépuisables de la nature, ça repart de partout. Il reste des îlots préservés du feu par endroits. Prendre donc vers le sud sans monter pendant un bon moment avant de tomber sur un carrefour, c’est à gauche pour rejoindre le poste romain. (à droite on y arrive aussi mais c’est beaucoup plus long on passe par Pré Néron) Au poste romain on comprend la décision des romains de l’opportunité d’un poste, la vue est superbe, quoiqu’un peu bruyante, mais au temps des romains…. La suite est évidente, c’est l’arête. On progresse plutôt sur le flanc ouest, vous passerez successivement sur une arête aérienne et moutonnée, beaucoup plus loin une rampe niveau 3 à tout casser, au dessus du couloir en Z, une traversée vertigineuse de 20 mètres au dessus de gouffres insondables, mais en vérité à part le gaz c’est pas difficile. Puis une partie de montagne russe à caracoler sur une arête parfois débonnaire, parfois aiguisée. Attention ce n’est jamais très difficile mais attachez bien vos lacets, il ne faut jamais trébucher. Ames sensibles s’abstenir. Une croix rouge annonce le sommet et la fin des difficultés. La traversée dans le sens Sud Nord pose beaucoup moins d’incertitudes quant à l’itinéraire. Le balisage nouveau est de toute manière EXCELLENT. Impossible de se gourer ou alors vous êtes daltonien.Il faut continuer sur l’arête dépasser un premier panneau muet, puis un deuxième avant de tourner à gauche. La descente qui suit est beaucoup moins évidente et il faut bien chercher les balises. On arrive ainsi au bloc erratique, il vient de la Mure à dos de glacier. On retrouve le chemin des charbonniers que l’on suit en descente pendant un bon moment avant de retomber sur l’intersection de la fontaine de la vierge. Il parait qu’il y a un chemin qui descend avant, le chemin des plaques, mais je ne l’ai jamais trouvé en partant d’en haut. Pour le retour, on est en terrain connu, attention à l’humidité, c’est glissant.Il existe un petit opuscule de Thierry Margueritat sur le Néron qui est très intéressant.

Saint Egrève
1300m R5 icone randonnee