Pieu ou Le Bémont par le versant Est

Pieu ou Le Bémont par le versant Est

  • Altitude départ : 380
  • Altitude sommet : 1270
  • Dénivelé : 900
  • Distance : 3 kms km
  • Temps de montée : 3 h
  • Temps de descente : 2 h
  • Orientation : Est
  • Balisage : Aucun problème sur la piste forestière. Rien au-delà.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

A l'entrée nord de Vif par la D1075, prendre une petite rue qui démarre à 30 mètres du pont sur la Gresse. Cette rue file plein ouest. Un premier parking voiture est possible au bout de 200 m, dans le virage, mais l'on peut aussi continuer sur environ 500 m jusqu'à un deuxième parking voiture (2 places seulement) situé à la première épingle à cheveux (altitude 380 m).

Suivre la piste forestière pour atteindre la ferme d'Uriol (en ruines) à 757 m d'altitude (des panneaux indicateurs donnent les informations utiles lors des carrefours). Une fontaine avec bac en tôle, permet de prendre un peu d'eau (si les belles et nombreuses algues vertes ne vous impressionnent pas trop... !).
Continuer environ 500 m sur la piste, qui arrive à une partie horizontale au milieu de prairies ouvertes (altitude 800 m), longeant la ligne haute tension. A hauteur du pylône, quitter la piste pour monter dans la prairie en visant le point le plus haut (et le plus au sud) de cette prairie (altitude 850 m).

Pénétrer alors dans la forêt de pins sylvestres et genévriers communs par une trace de bêtes (une vingtaine de mètres). Une fois sous le couvert des arbres, suivre facilement une sente (parmi plusieurs possibles) qui monte à peu près droit dans la pente pendant 5 à 10 minutes (environ 30-40 mètres de dénivelé) jusqu'à croiser un chemin qui vient de la droite et qui monte vers la gauche. C'est ce chemin dont j'écrivais qu'il était "désaffecté". Il avait dû servir aux forestiers d'antan pour l'exploitation en bois de ce versant mais n'était visiblement plus usité depuis pas mal de saisons lorsque je l'ai emprunté pour la première fois, cet hiver. J'ai essayé, mais sans résultat, d'en trouver le point de départ.

Suivre ce chemin "désaffecté" au long de ses nombreuses épingles à cheveux (plus d'une vingtaine). Il faut veiller de toujours avoir à sa gauche un éperon marquant la limite d'un vallon assez large, puis plus haut d'avoir à sa droite une étroite et nette ravine (qui devait peut-être servir à descendre les troncs...???). Lorsque le chemin disparaît, j'ai construit un cairn (aux environs de 1000 m).

A partir de là il faut monter directement dans la pente, sans plus aucune trace. Cette partie est assez physique car le sol est peu accrocheur pour les chaussures, mais le sous-bois fournit moult troncs pour se donner de bons appuis. Tirer petitement vers la droite (nord) et rejoindre la crête au bout d'environ 200 m de dénivelé (petit cairn de 4 cailloux fait sur un gros rocher, pour servir de repère lors du retour)

Il ne reste plus qu'à suivre le bon sentier de la crête, quasiment horizontal, pour atteindre le sommet du Bémont en un petit quart d'heure.

A la descente, tout l'intérêt se trouve dans la recherche du bon cheminement en sous-bois afin de retomber sur le gros cairn qui marque le haut du sentier "désaffecté" ! ! !
J'adore ce genre d'exercice...

NB : pour ceux que la montée hors sentier rebute, il est tout à fait possible de rester sur la piste forestière au niveau de la ligne HT, et de continuer jusqu'aux ruines Les Perrins, puis de là de repiquer vers l'arête sud du Bémont, suivant alors l'itinéraire décrit par éric vb :
http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=2002&id_sport=2
Vous pouvez aussi vous référer au topo vidéo d'Antoine Salvi (voir ci-dessous)

A voir sur le web

Précautions

Pas vraiment de précaution à prendre, hormis sur les 200 derniers mètres hors-sentier. Mais, dans la mesure où l'on aime ça...


Commentaires difficultés

Cotation R1 jusqu'à la ferme d'Uriol, et un peu au-delà tant que l'on reste sur la piste forestière. Cotation R2 lors de la montée sur le sentier "désaffecté". Cotation R3 pour la fin de la montée, hors sentier, dans des passages parfois pentus.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Par la RN à l'entrée de Vif


Situation




Sortie du 18-04-2013

Dans les prairies d'Uriol

Le Bémont (mais également dénommé Le Pieu) est un superbe belvédère au-dessus de la vallée grenobloise. Il offre un panorama splendide, dont il serait dommage de se priver. J'ai profité de cette belle journée, le 18 avril, pour aller y faire un tour.

N'étant pas franchement adepte des chemins connus et balisé, j'ai cherché à faire une variante. La chance m'a alors offert de tomber sur un vieux chemin, nettement oublié vu les nombreuses branches en travers, et les arbustes ayant poussé au milieu. C'est justement ce que j'aime : les anciens chemins !
Oui, car sous les "feuilles de l'oubli", tombées là automne après automne, se cache la nécessité de repérer le cheminement, et d'en comprendre la logique. C'est comme un jeu... dont la récompense est au bout, lorsqu'on est arrivé au terminus, en ayant refait, bien des années après, le même parcours que ceux qui, plus tôt, avaient pensé et construit ce sentier.
Ainsi donc, les 200 mètres de montée, qui vont depuis l'entrée dans la forêt de pins sylvestres jusqu'à la dernière épingle, sont-ils le "clou" de cette balade.
Avec la scie, j'ai dégagé les branches qui encombraient ce passage. Du pied, ai-je poussé les pierres occupant la trace. Tout n'est pas fini. il en reste encore un peu à faire... Mais qu'importe : ce sera le plaisir d'une autre fois.

Dans ce versant est, il faut noter la présence de nombreuses jonquilles qui, en ce mois d'avril, rendent la montée franchement enchanteresse noyé que l'on est dans ce jaune-vif, couleur de la vie s'il en est.

L'arrivée sur la crête fait découvrir un magnifique chemin, réaménagé en 2012 par un couple ( Frédéric et Amandine ), dont le travail donne un très agréable résultat. Une croix a été installée au sommet, ainsi qu'un petit cahier pour inscrire son passage. Tout cela fait que le haut de ce parcours est franchement superbe ! Merci à eux 2.

Du sommet la panorama est impeccable : large, lointain. Je voulais faire quelques photos du Cornafion : c'était très bien.
Il est probable que je reviendrai ici !




Photos de la sortie

Commentaires

François LANNES
22-04-2013 23:05:44

. Bon alors, par ordre d'intervention : merci Yougs pour la confirmation sur les mouflons (je n'étais pas du tout sûr de mon affaire); merci éric vb pour le prénom correct de l'aménageur de sentier (corrigé dans le texte); merci Ced pour l'analyse de texte, cherchant (comme toujours) à lire dans le marc de café (le Cornafion, si tu le regardes bien, n'a pas de vire dans cette face est !) .

ced
22-04-2013 19:04:20

Oui, merci pour le CR François. En le lisant je me suis dit que tu devais préparer une quelconque virée à la belle saison sur des vires en face...


éric vb
22-04-2013 08:42:43

J'ai pu entrapercevoir deux mouflons mâles un peu au sud des Rochers de Belledent lors d'une sortie le 13 avril dernier. En réponse aux interrogations de François, ce n'est pas Gérard mais Frédéric qui entretient le sentier de crête avec amour. J'ai pu le rencontrer ce jour là au sommet où on a pas mal bavarder. Enfin merci François pour ton excellent topo.


yougs
21-04-2013 21:52:22

Et oui, des mouflons avec les petits de l'année. Je suis curieux de savoir où sont cachés les mâles.


François LANNES
21-04-2013 18:12:46

Bonjour Yougs, Effectivement, rencontre faite au petit matin, dans les prairies juste avant d'arriver aux ruines d'Uriol : Juste auparavant, deux mères, chacune "poursuivie" par son petit, me sont passées à 20 mètres, mais si vite que je n'ai pas eu le temps de prendre l'appareil de photo. Ceux de la photo étaient un peu plus loin et ne m'avaient pas encore repéré... Pouvez-vous me confirmer de quelles bêtes il s'agit ??? .


yougs
21-04-2013 12:50:40

Bonjour, J'en ai fait le tour (en toute modestie ) la semaine dernière sans le sommet. En plus des nombreuses jonquilles en face est, j'ai vu des mouflons avec des petits très petits et de nombreuses "Erythrone dent de chien" à l'Echaillon. Endroit bien agréable quand la neige fait du rab.



  • Horaire : 3 h
  • Dénivelé : 900 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
30-01-2016

« Chaque jour est un beau jour »

9 éric vb
11-06-2015

partis de st paul de varces jusqu'au crêtes. On redescend sur la ferm...

j2m
30-03-2014

Belle journée avec une température bien agréable. Nous avons suivi...

5 grospapa
18-05-2013

Compte tenu du vent annoncé à quoi bon envisager une descente par le...

6 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media