Mont Pelat depuis Saint Pierre d'Albigny


Mont Pelat depuis Saint Pierre d'Albigny

  • Altitude départ : 581
  • Altitude sommet : 1543
  • Dénivelé : 962
  • Distance : ? km
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 40min
  • Orientation : Sud
  • Balisage : jaune sur font vert
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Prendre la piste indiqué " Les Martyrs de la Frasse". arrivée à un grand replat (830m), une première patte d'oie, prendre le chemin plus étroit de gauche puis une centaine de mètre plus loin à un autre carrefour, celui de droite en bien meilleur état.

Remonter encore longuement le versant ombragé sans trop de virages jusqu'au fond du vallon. Puis par une dernière pente ensoleillée et quelques lacets, atteindre le col de la Sciaz (1338m) au milieu de la forêt. Vous aurez ici une petite indication du vent local.

A la croix du col de la Sciaz, prendre plein nord et remonter la piste de ski par un large chemin jusqu'au sommet.

Précautions

Pas de source sur le parcours...


Commentaires difficultés

Déco vraiment facile. L'attéro proche du départ du chemin est assez technique, en contre pente. On peut se poser un peu plus bas ou à l'attéro de Montlambert, ce qui nécessite une autre voiture
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

se rendre à St pierre d'Albigny, prendre la route menant au hameau du Péchet puis les Garniers. Continuer la route jusqu'au bout du goudron, proche de la Fésanne. La piste débute au bout de la route goudronnée.


Situation




Sortie du 16-11

Un vol mouvementé

Malgré une météo peu engageante et après une soirée bien arrosée, la décision est vite prise après avoir vu un graphique des conditions à Saint Pierre d’Albigny, il affiche peu de nuages même si le vent n’y semble pas si anodin que cela. Le Morbié sera donc la destination du jour. La température ambiante ne dépasse pas les 10° dans la vallée de l’Isère pour descendre jusqu’à 2,5° au départ de la balade. Elle sera donc faite avec les gants et le pull rouge. Si l’air est calme au départ dans la vallée au petit hameau des Fougettes, le vent siffle maintenant dans les branches des sapins juste au-dessus du Col de la Sciaz... Serait-ce aujourd’hui le jour où je vais redescendre pour la première fois à pinces ?

La question reste entière, alors que je marche dans la neige de plus en plus profonde non loin du sommet. Les hêtres nus ronflent sous la brise du sud qui tord les branches les plus hautes. Toutefois, le vent au sol n’est pas si fort et reste stable en direction comme en force. Après quelques hésitations légitimes, l´option d’étaler la voile est engagée. Pour ne pas être embêté par le vent, je cale consciencieusement le parapente avec des boules de neige informes faites de la croûte épaisse que le soleil a formée hier sur le manteau neigeux. Une fois tout installé, il ne reste plus qu’à attendre une accalmie qui viendra etonament vite, même si les branches des arbres mugissent toujours derrière moi. La montée de la voile est fulgurante après une reculade de quelques mètres. L’envol est tout aussi rapide, ce sont les secondes suivantes qui ont été ingérables. J’entre dans la couche d’air mobile qui passait au-dessus de moi... J’avoue avoir perdu pendant quelques secondes le contrôle de l’aéronef. Fort heureusement, le crash que j’envisageais furtivement n’a pas eu lieu, la voile s’est mise dans le flux tonique de sud et je me suis mis à lentement avancer vers l’atterrissage. Si j’ai eu des doutes quant à la possibilité de rejoindre les premières prairies au-delà de l’immense forêt qui s’étale à perte de vue sous mes pieds, le passage sous la couche ventilée m'a permis de me rassurer et de progresser tranquillement vers les champs.

Notez bien que quand ça ne veut pas le faire correctement, ça le fait jusqu’au bout, puisque lors de mon approche je m’éloigne un peu trop de la cible et dans ma dernière ligne droite, il devient évident que jamais je n’atteindrai l’objectif. Heureusement il existe un autre champ biscornu, en pente et clôturé qui me sauvera la mise d’un arbrissage redouté jusqu’à la dernière seconde.

Le parapente on y aime, mais dans des conditions plus douces de préférence.


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
02-06

Vol en Bauges

4 Michel Pila
25-11-2018

Délivrance

5 Michel Pila
30-09-2018

A la première heure

2 Michel Pila
06-05-2018

Le ciel des Bauges

5 Michel Pila
18-02-2018

Toujours plus haut

1 Michel Pila
08-04-2017

Décollage au milieu des crocus

5 Michel Pila
19-03-2016

Les montagnes russes

3 Michel Pila
23-12-2015

Une belle petite sortie même si je ne pensais vraiment pas redescendr...

Michel Pila
19-12-2015

Dédicace à Michel

Anny
07-12-2015

Profitant de ce temps incroyablement beau et d'une relative améliorat...

Michel Pila
29-08-2015

Reprise dans les Alpes

3 Michel Pila
16-11-2014

Prendre un but !

7 Michel Pila
08-05-2014

J'aime bien quand un plan se déroule sans accro. Aujourd'hui est u...

6 Michel Pila
28-11-2013

beau vol avec une montée magnifique dans 30 de fraiche au sommet...

norman bideau
16-03-2013

En arrivant sur le parking à coté du terrain d'atterrissage, la bell...

8 Michel Pila
09-11-2012

Après un petit intermède familial délicieux au bord de la Méditerr...

5 Michel Pila
20-10-2012

...

5 Bipbip
13-10-2012

Un petit incident de vol qui aurait pu mal finir..... Ce matin je m...

4 Michel Pila
22-10-2011

La brume froide et visqueuse est restée au fond de la vallée de l'Is...

11 Michel Pila
25-03-2011

Peut-être par excès de prudence – bien que les enregistrements mat...

10 Michel Pila
19-02-2011

Je ne sais pas si j'aurais fait cette sortie (que Véro avait repéré...

10 Michel Pila
12-02-2011

Belle rando, les 3/4 dans la forêt. Lorsque l'on débouche au sommet...

3 Marc Billat

Identification

( ) bivouak.net

Social Media