Derniers topos

A faire à la journée ou en deux jours... en y ajoutant au menu autant de sommets qu'on le souhaite ! Départ d'un peu où l'on veut aussi !Ma trace gps dans ma sortie du 17/10 est la ligne la plus simple, on pourrait donc y ajouter Bec Charvet, Pravouta & Dent de Crolles, le Charmant Som & La Pinéa et pourquoi pas CHamechaude et le Grand Som.J1 : Le sappey - col de l'Emeindra - col du Coq - col des Ayes - Perquelin - Saint Pierre de Chartreuse 15 km ; 650m d+ et 790m d- J2 : Saint Pierre - le Charmant Som - Canaple - Mont Fromage - Col de Porte et le chemin saint Bruno qui rapène au Sappey.17km ; 1000m d+ ; 875m d-(souci de gps, alors les chiffres.....  ;(

Le Sappey en Chartreuse
32km 1700m R2 icone randonnee

A faire à la journée ou en deux jours... en y ajoutant au menu autant de sommets qu'on le souhaite !Ma trace Gps est la ligne la plus simple, on pourrait donc y ajouter Bec Charvet, Pravouta & Dent de Crolles, le Charmant Som & La Pinéa et pourquoi pas le Grand Som.J1 : Le sappey - col de l'Emeindra - col du Coq - col des Ayes - Perquelin - Saint Pierre de Chartreuse 15 km ; 650m d+ et 790m d- J2 : Saint Pierre - le Charmant Som - Canaple - Mont Fromage - Col de Porte et le chemin saint Bruno qui rapène au Sappey.17km ; 1000m d+ ; 875m d-  

Le Sappey en Chartreuse
32km 1700m R2 icone randonnee

Au départ du Téléphérique de l'IRAM. Suivre le chemin (route au début) forestier qui suit la Combe de la Corne. Après le deuxième pylône, le chemin descend légèrement ; nous sommes sur le GR de pays - Tour de Dévoluy. On aperçoit les imposantes falaises de La Corne sur la gauche. . Traversée héroïque: Vers 1800m, partir plein Sud en direction d'une faille ou l'on aperçoit très vite l'objectif. Quelques kairns indiquent un improbable chemin probablement tracé par les chamois.` Vers 1900m, il est sage de mettre un casque car les chamois ou d'autres personnes peuvent être au-dessus. Il esy plus facile (c'est subjectif) de monter sur la droite et de longer les falaises (à main droite) jusqu'au pied du couloir. Puis monter dans ce couloir jusqu'à l'entrée des Chourums. Les difficultés sont courtes mais bien présentes (R5). Il faut avoir le pied sûr et une habitude de ce genre de terrain (pierre, terre, rocher instable). Pour info, il y a 4 ou 5 points possibles pour s'assurer à main gauche en montant.Du sommet, on peut prolonger vershttps://www.bivouak.net/topos/topo-2855-pic-de-bure-par-la-combe-ratin-depuis-l-enclus-sport-2.htmlou https://www.bivouak.net/topos/topo-4018-crete-d-ane-le-tour-depuis-la-cabane-de-l-avalanche-sport-2.html

St Etioenne en Dévoluy
6km 500m R5 icone randonnee

Au départ du Col du Sabot. Rejoindre le Col du Couard par le sentier de la Cochette en balcon qui passe au-dessus de la Cabane du Sabot. . Il semble que ce sentier soit interdit depuis juillet 2021 jusqu'en ???? suite à des glissements de terrain au niveau des 3 drailles à traverser (panneaux de signalisation abimés et/ou par terre. . . Du Col de Couard, suivre le plateau qui conduit au Lac de la Jasse, puis qui passe devant 3 lacs non nommés sur IGN, ensuite devant le Lac de Balme Rousse. Peu avant le Lac de la Fare, monter plein Est (de nombreux kairns) pour rejoindre le plateau supérieur en passant par un goulet pierreux et glissant.(R3)... Longer le Lac côté ouest en direction du point IGN 2803. Plusieurs cairns sont présents et invitent à la descente vers le Lac de Balme Rousse. Retour par le même itinéraire.

Vaujany
18km 960m R3 icone randonnee

Nous nous sommes inspirés du topo de Pacou en y faisant quelques variantes.ALLERMonter par la piste jusqu'à la cabane Sainte-Marie.Juste avant d'y arriver, monter hors sentier en diagonale vers la droite, direction Est, Sud-Est, afin de rejoindre 100 mètres plus haut le sentier GR dans une épingle à cheveux. Comme on ne voit pas par en-dessous ce sentier, un GPS est utile pour bien arriver dessus.Suivre ce sentier GR à gauche.A la bifurcation suivante, prendre à droite le sentier balcon en direction de Balmerousse.800 mètres plus loin, monter à gauche hors sentier juste après une petite ligne rocheuse et l'inscription '13' écrite en vert sur fond blanc sur un rocher.Monter en pleine pente jusqu'à l'un des cols situés à droite du sommet à 2601m. Ce sommet se détache à gauche de la crête des Crousas. Il est surmonté de deux croix, mais on ne les aperçoit qu'avec le recul.Une fois arrivé au col, parcourir la crête vers la droite en franchissant les nombreux rochers qui la composent.Quand on arrive à un col en terre jaune orangée, contourner par la droite le groupe de rochers situé en face, puis grimper tout droit dans un goulet pour accéder ensuite au sommet vers la gauche (Cf photo).RETOURRevenir au col en terre jaune orangée.Continuer sur la crête jusqu'au col suivant.Dévaler alors toute la pente jusqu'à arriver au sentier balcon.Le suivre vers la droite comme à l'aller.A la bifurcation avec le GR, prendre le GR vers la droite, en direction du col de Moussière. On peut, à l'approche de la bifurcation, rester à niveau en empruntant à droite une sente d'animaux.600 mètres plus loin, quand la pente à gauche devient moins raide, descendre rejoindre un grand parc visible en-dessous.Contourner ce parc par la droite pour rejoindre sa piste d'accès.Descendre sur cette piste jusqu'au parking en passant par la cabane Ste-Marie.

Saint-Crépin
9km 840m R5 icone randonnee

Voici une randonnée originale, du moins pour son sommet, visiblement très peu fréquenté voire confidentiel vu son accès peu évident. À tort, car de là-haut on bénéficie d’un panorama d'autant plus extraordinaire que son altitude est fort modeste. Il en va d’ailleurs de même tout au long de l’itinéraire, qui voit se succéder les vues lointaines ou plongeantes sur les hautes vallées du Gier et de ses affluents, avec leurs barrages scintillants, leurs versants boisés ou rocheux, leurs divers hauts-lieux, etc.Montée : Traverser la digue. S’engager à gauche du restaurant de la Cascade sur le sentier qui descend (527m, panneaux Sentier du Pouay et L’Hermitage par Pouay). À la route (panneaux), suivre un peu plus bas à droite le Sentier du Parc (panneau Lardière par Pouay, 3km) (m.b.m., qq m.b.j.), puis continuer désormais tout droit, globalement N (ignorer une montée à droite vers 500m) sur ce beau sentier en balcon au-dessus du lac du barrage de Soulages.Après avoir franchi un ruisselet qui va se jeter dans le lac, quitter vers 510m ce sentier (m.b.j.) qui descend à gauche vers le lac pour prendre à droite (N) le Sentier du Parc (m.b.m.). Arrivé au centre du hameau de Pouay (566m, petite croix à gauche), s'engager aussitôt sur le chemin en épingle à droite (S). A la route, remonter sur le chemin à gauche (SE, belle vue plongeante à droite sur les 2 barrages). Un peu après (fourche) prendre le virage à gauche et poursuivre vers le NE. Puis, contrairement à ce qu’on voit sur l’IGN, notre sentier va faire des lacets : à 670m, continuer à monter à droite (E) ; à la fourche 720 prendre à gauche, et à la suivante aller à droite, toujours en montée.À 782m on rejoint le GR7 qu’on va suivre brièvement à droite. Au lieu-dit Gralison (820m, panneau), quitter le GR pour prendre à gauche le chemin qui descend vers le hameau de Chavanol. Peu après, à la fourche, suivre la piste à droite et rejoindre Chavanol (786m). Là, au moment d’entrer dans le hameau, prendre aussitôt la première rue qui monte à droite puis le chemin herbeux qui lui fait suite (SE > S).Garder cette direction. À la fourche 850 poursuivre la montée à droite. Peu après ce chemin va être plus ou moins envahi par la végétation, signe d’une très faible fréquentation. Vers 870m, ignorer la voie en épingle à droite. Parvenu au sommet du chemin, plus de traces. Mais il suffit alors d’obliquer franchement à droite dans la pinède, et de longer en montée douce, au mieux, la clôture à votre gauche. Remonter ainsi sans grande difficulté la crête qui mène au sommet du Châtelard. Après une belle antécime sur la droite (vue à 180°, du N des Monts du Lyonnais aux Crêts de l’Oeillon et de Botte), il reste à surmonter peu après un ressaut rocheux facile (en écartant un peu les branches et les ronces qui l’entourent), et vous voici au sommet du Châtelard, tapissé de genêts.Le superbe panorama est quasi à 360°. Des environs de St-Etienne jusqu'à Lyon et la vallée du Rhône via la vallée du Gier et les Monts du Lyonnais, puis d'un bout des Alpes  (dont le Mont Blanc !) tout au fond jusqu'aux crêts de l'Oeillon et de Botte tout proches... Un vrai régal, surtout par temps clair.Descente(1) :Redescendre du promontoire rocheux et suivre à nouveau la même clôture (qui est maintenant à votre droite) qu'à la montée. Parvenu à la jonction avec l'extrémité du chemin de montée, ne pas le reprendre, mais poursuivre dans la même direction (S) comme si le chemin de montée se poursuivait, mais à présent en descente et sans trace. Il suffit là encore de continuer à suivre la même clôture vers le S. Vers 885m (petit replat), on débouche à 2m du GR qui descend en parallèle juste à votre droite. Franchir alors facilement cette clôture et reprendre pied sur le GR. Le suivre ensuite à gauche jusqu'au grand carrefour de la Croix du Planil (846m).Ensuite, prendre le Chemin du bas Planil, première petite route à droite au débouché du GR 7 (plein W). Très vite, on bénéficie d’une incroyable vue plongeante  sur Luzernod tout au fond (sa vierge surélevée, son dôme-observatoire) et la Valla-en-Gier un peu plus à gauche. Au virage en épingle à gauche (823m), quitter cette route et prendre le chemin de terre qui monte à droite. À la fourche peu après, suivre la superbe voie descendante à gauche (NW), toute bordée de genêts. Elle vire W puis N : remarquer alors sur la gauche tout en bas la digue de l’ex-barrage du Piney, côté amont avec sa monumentale fresque d’Ella & Pitr (on la reverra plusieurs fois encore).Quand on débouche au hameau de la Grenarie (696m), ne pas y entrer mais prendre la route à gauche. Après 40m env., s’engager sur le chemin à gauche. Superbe chemin en balcon (W>S). À la fourche 685, virer en épingle à droite (NW). Vers 650m on franchit une route, on continue (N) après une maison et on traverse le hameau de la Cours (640m).À la dernière maison en bas à gauche (n°259), descendre en épingle à gauche et poursuivre la descente sur un petit sentier (SSW). Tout en bas on revoit la digue du Piney et on entend le clapotis du Gier en contrebas. On accède ainsi à la passerelle sur le Gier (560m).Ne pas traverser cette passerelle, mais s’engager aussitôt sur le sentier rive droite du Gier (remarquer juste après, à votre droite, les ruines de deux anciennes et profondes excavations qui peuvent servir d’abri). Notre sentier va alors évoluer en véritable toboggan (nombreuses montées/descentes parfois raides) au-dessus de l’ancien lac du barrage, devenu aujourd’hui une véritable forêt, jusqu’à sa fameuse digue percée, maintenant ornée de la non moins fameuse fresque.Traverser ensuite cette digue et remonter jusqu’à la D76. Suivre brièvement cette dernière à droite jusqu’au carrefour la Valla/St Chamond, où on poursuit à droite (D2, dir. St-Chamond) sur quelques centaines de mètres jusqu’à la digue du barrage de la Rive, qu'il reste à traverser jusqu'au parking.___________________________________________________________________________________________________(1) Boucle de descente directe (plus brève) :Ce bel itinéraire de descente directe permet de raccourcir sensiblement cette randonnée. Pour cela, une fois descendu du Châtelard et de retour sur le GR7, le suivre cette fois à droite (N). Après être passé sous le Châtelard côté W, on arrive au replat 850, d'où il est possible de faire un rapide et très facile aller-retour sur le petit sommet 862 (sans nom) à droite du chemin. Il offre un panorama certes un peu plus restreint que le Châtelard (qui bouche d'ailleurs la vue vers le S), mais qui reste très vaste (jusqu'aux Alpes, mais sans le Mont Blanc).De retour au replat 850, poursuivre à droite sur le GR jusqu’au proche croisement de Gralison (820m). Là, quitter le GR et s’engager à gauche sur le bon chemin qui descend (SW) vers les Mûres et le lac de Soulages. À la fourche 803, poursuivre en face dans le petit bois (SW puis S). Après la sortie du bois, dans le virage à gauche, quitter ce chemin et prendre celui de droite (W). Ce superbe (mais un peu caillasseux par endroits) sentier en crête et à découvert plonge littéralement sur le barrage de Soulages, en offrant tout du long d’admirables points du vue : sur les deux barrages du fond de la vallée (Soulages et la Rive), mais aussi sur les vallées du Gier et du Ban, sur Luzernod et sa vierge, sur le versant du Crêt de la Chaume en face avec ses fermes et ses hameaux, etc.Parvenu au hameau des Mûres (croisement 610), il reste à virer à gauche au muret (m.b.j.) et à suivre ce bon chemin qui descend, successivement NW puis S/SE puis W.  En bas, au croisement vers 500m, prendre en épingle à gauche le chemin qui va contourner l'extrémité S du barrage de Soulages. Puis, à la fourche suivante, laisser à droite l'itinéraire du tour du barrage, et suivre à gauche (bout de route puis sentier montant à droite) l'itinéraire balisé qui remonte jusqu'à la digue du barrage de la Rive, qu'il ne reste plus qu'à traverser.(topo mis à jour le 17.10.2021)

Saint-Chamond
12,5km 555m R2 icone randonnee

ALLERSuivre la route depuis le parking de la chapelle Saint-Christophe jusqu'à Cassan.30 mètres après les batiments de Cassan, tourner à gauche sur une petite piste qui démarre entre les vignes.Monter dans la pente en sous-bois sur cette piste, qui devient un sentier.Vers 500m d'altitude, ignorer le sentier qui part en versant nord pour prendre à gauche celui qui reste en versant sud.Le suivre tout le long sous les falaises des Dentelles Sarrasines.RETOURDescendre sur ce sentier, toujours versant sud, jusqu'à la piste du col d'Alsau.Prendre à gauche cette piste jusqu'au col 80 mètres plus loin.Prendre alors vers la gauche le sentier qui commence par monter une série de marches en direction de 'Cassan - Le Clapis - Lafare'.Passer en sous-bois en versant nord du Grand Montmirail.Continuer en face vers un grand rocher en forme de tour.Passer à gauche de ce rocher (un court endroit où il faut mettre les mains).Descendre jusqu'au Vallat de l'Aiguille. La fin de la descente est un peu raide.Le franchir, puis le longer en rive gauche.À l'approche du rocher de Saint-Christophe, remonter en face une quarantaine de mètres pour arriver au parking.

Lafare
5,5km 400m R2 icone randonnee

ALLERPrendre la rue qui borde Gigondas vers le nord-est, en direction du col du Cayron et du pas de l'Aigle (balisage jaune et rouge).La rue devient une agréable piste ombragée.Après 500 mètres sur cette piste, quitter le balisage jaune et rouge pour prendre à droite le petit sentier balisé avec des ronds bleus en direction du col du Cayron.Suivre cet itinéraire balisé en sous-bois, puis le long des vignes, passer à la fontaine de Tonin, où l'on peut se rafraichir, et continuer la montée sur le sentier d'accès au col du Cayron.Au col du Cayron, prendre en face dans la pente le sentier d'accès aux Dentelles (balisage ronds bleus).115 mètres plus haut, prendre vers la droite le sentier sous la falaise, avec des passages de rochers où il faut mettre les mains.RETOURSuivre toujours le sentier balisé bleu qui amorce progressivement une descente vers la droite, jusqu'au rocher du Midi, où l'on trouve des tables de pique nique.Un aller-retour jusqu'au belvédère et sa table d'orientation situés au sommet du rocher du Midi, 40m plus haut, permet d'admirer le panorama étendu.Prendre à l'est de l'aire de pique nique le sentier qui descend à droite de la piste et de la citerne 233, toujours balisé avec des ronds bleus.Rejoindre une piste que l'on prend à droite, puis tourner à gauche dans une épingle à cheveux.La piste devient une route goudronnée qui mène à Gigondas.

Gigondas
6km 340m R2 icone randonnee

Depuis le phare du Creac'h, longer tout simplement la côte vers le sud-ouest en empuntant un large tapis vert qui se déroule sous vos pieds... vous découvrirez des rochers aux formes incroyables, des plages et criques de galets comme remplies d'oeufs tout blancs, de vastes étendues à la végétation des plus simples... Les tracés sont nombreux, libre à votre imagination !Si vous avez très peu de temps, la boucle du Phare du Creac'h à la pointe du Pern est splendide. Comptez une bonne heure en aller-retour en marchant rapidement, et un joli après-midi si vous prenez le temps de la contemplation... Pour ceux qui n'auront pas de contrainte, il suffira de tricotter et d'ajouter à cette portion Creac'h/Pern la jonction Pern/Lampaul par le chemin côtier et, au nord du phare, de suivre le chemin qui longe la côte nord.

Lampaul
12km 600m R1 icone randonnee

C'est là sans doute un des plus beaux itinéraires du Pilat : il permet de survoler en quelque sorte d'abord la vallée du Gier au-dessus de St-Chamond et l'ensemble des Monts du Lyonnais au Nord, puis de dominer la superbe haute vallée du même Gier à l'Ouest, avant de s'y plonger avec la boucle de la descente - sans parler des belles échappées vers l'Est - les Crêts du Pilat et au-delà - qu'offre l'accès au Col de la Croix du Planil...MONTÉE : Notez le départ du GR7 vers le S au croisement au-dessus du parking (croix, panneau d’info). Ne pas le prendre, mais revenir au parking et quelques mètres en-dessous, suivre à droite la rue JB Rivory en direction de la Ravacholière (E, panneau). Un peu plus loin, après les maisons, repérer et suivre une sente qui monte à droite (S, vieille croix en fer forgé) entre deux « murs » végétaux. Quand elle traverse la D36-2 (alt. 517), poursuivre en face dans la même direction. À la fourche 560, prendre le sentier toujours en montée à gauche (N>NE>S). On débouche ainsi au très beau belvédère de la Croix de Paraqueue (632m), avec sa croix, ses rochers (dont certains à cupules, en contrebas côté NE de la colline – ce serait là un des sites mégalithiques du Pilat…),  sa vue à 360° notamment sur St-Chamond, la vallée du Gier et la totalité des Monts du Lyonnais, les Crêts du Pilat, etc. Remarquer, tout proche au SSW, un petit sommet arrondi et innommé, qui culmine à 698m. Poursuivre ensuite en descente sur la bonne trace qui fait suite (toujours S), et qui va un peu plus bas longer une clôture en bordure d’une prairie. En bas, franchir cette clôture et continuer sur le chemin à droite. Au croisement tout proche (615m), on pourrait certes poursuivre plein S jusqu’à une petite route qu’on prendrait à droite (maisons de Trémolet) ; puis toujours S (chemin puis petite route) jusqu’au croisement (655m) où on poursuivrait tout droit jusqu’au GR7 tout proche. Mais il me semble bien plus intéressant de profiter de l’occasion pour aller gravir le petit sommet 698m qu’on a pu voir depuis la Croix de Paraqueue. Pour cela, il faut au croisement 615 faire quelques pas à droite puis obliquer à gauche sur le chemin montant qui part (SW puis W) rejoindre le pied du sommet 698 avant de le contourner (clôtures à franchir). Pour cela, il va falloir remonter, dès la sortie du bois, la pente à votre gauche. Longer alors à gauche le bord de la très vaste prairie qui mène au sommet. De là-haut, la vue est encore plus plongeante et plus belle (pas de pylône haute tension !) qu’à la Croix de Paraqueue, notamment sur cette dernière ! Pour la descente, revenir en arrière en se tenant bien à gauche de manière à apercevoir le bas du versant W où passe le GR7. Et dès que vous avez repéré une zône bien dégagée jusqu'en bas (à droite d'un épouvantable maquis qui a colonisé toute une partie de ce versant W), entamez la descente, hors trace évidemment. La pente est un peu raide, mais très facile : au bas d'une zone herbo-broussailleuse, on distingue un pâturage bien entretenu suivi plus bas encore d'une prairie bien verte : c'est au pied de cette prairie que passe le GR7, de gauche à droite (N-S). Dès que vous tombez (c’est inévitable !) sur le sentier du GR (après avoir franchi une clôture), le suivre à gauche… jusqu’à la Croix du Planil (il suffit de suivre le balisage). Au passage, très beaux points de vue bien dégagés vers l’W puis vers l’E.  À noter qu’on va monter jusqu’à un point haut (885m) à gauche du sommet du Châtelard, avant de redescendre jusqu’au vaste carrefour du col de la Croix du Planil (846m). Et là, s’il vous reste du temps, rien ne vous interdit de poursuivre encore sur le GR… et pourquoi pas jusqu’au Crêt de la Perdrix ( https://www.bivouak.net/topos/topo-4835-cret-de-la-perdrix-depuis-la-croix-du-planil-sport-2.html ) ?!DESCENTE : Deux possibilités :1. Par l’intégralité du GR7 : cette option n’est pas à négliger, car cette partie du GR7 entre St-Martin-en-Coailleux et la Croix du Planil, par les vues dégagées qu'elle offre tout du long sur plusieurs vallées et crêtes du Pilat, est vraiment très belle.2. Par la haute vallée du Gier : un peu plus long, cet itinéraire est à lui seul un petit régal, parfaitement complémentaire de celui de la montée. On y découvre en effet encore un autre visage du Pilat, celui, magnifique, de la haute vallée du Gier "vue d'en haut" en quelque sorte.Et ça commence fort, avec le « Chemin du bas Planil », première petite route à droite au débouché du GR 7 (plein W). Très vite, on bénéficie d’une incroyable vue plongeante  sur Luzernod tout au fond (sa vierge surélevée, son dôme-observatoire) et la Valla-en-Gier un peu plus à gauche ! Au virage en épingle à gauche (823m), quitter cette route et prendre le chemin de terre qui monte à droite. À la fourche peu après, suivre la branche descendante à gauche (NW), toute bordée de genêts : magnifique ! Elle vire W puis N : remarquer alors sur la gauche tout en bas la digue de l’ex-barrage du Piney, avec sa monumentale fresque d’Ella & Pitr (on la reverra plusieurs fois encore !).Quand on débouche au hameau de la Grenarie (696m), ne pas y entrer mais prendre la route à gauche. Après 40m env., s’engager sur le chemin à gauche. Superbe chemin en balcon (W>S) ! À la fourche 685, virer en épingle à droite (NW). Vers 650m on franchit une route, on continue (N) après une maison et on traverse le hameau de la Cours.À la dernière maison en bas à gauche (n°259), descendre en épingle à gauche et poursuivre la descente sur un petit sentier (SSW). Tout en bas on revoit la digue du Piney et on entend le clapotis du Gier en contrebas. On accède ainsi à la passerelle sur le Gier (560m).Ici, ne pas traverser cette passerelle, mais s’engager aussitôt sur le sentier rive droite du Gier (remarquer juste après, à votre droite, les ruines de deux profondes excavations qui peuvent servir d’abri…). Notre sentier va alors évoluer en véritable toboggan (nombreuses montées/descentes parfois raides) au-dessus de l’ancien lac du barrage, devenu aujourd’hui une véritable forêt, jusqu’à sa fameuse digue percée et maintenant ornée de la non moins fameuse fresque !Traverser ensuite la digue et remonter jusqu’à la D76. Suivre brièvement cette dernière à droite jusqu’au carrefour la Valla/St Chamond, où on poursuit à droite (D2, dir. St-Chamond) sur quelques centaines de mètres jusqu’à la digue du barrage de la Rive.Ne pas traverser cette digue, mais s’engager juste après le restaurant de la Cascade sur le sentier qui descend à gauche (527m, panneaux Sentier du Pouay et L’Hermitage par Pouay). À la route (panneaux), suivre à droite le Sentier du Parc (panneau Lardière par Pouay, 3km, m.b.m.), puis continuer désormais tout droit (en ignorant une montée en épingle à droite) sur ce sentier en balcon au-dessus du lac du barrage de Soulages. Vers 510m, suivre le Sentier du Parc à droite (N). Arrivé au hameau de Pouay (566m), on entame la toute dernière partie, un peu moins intéressante, de notre itinéraire. Poursuivre dans la même direction (N>NW, m.b.m. et m.b.j.), et à la fourche, s’engager sur la petite route de droite (NW>N). Après un grand virage à gauche, elle va passer au Devey 560m), puis au croisement de Lardière (540m). Là, quitter cette route et prendre celle de droite dite « Chemin de Lardière » (plein E). Quelques mètres plus loin (2 panneaux), on peut soit rejoindre à droite (S>E) le GR7, qu’on suit ensuite au N jusqu’à St-Martin-en-Coailleux, soit (plus direct)  suivre en face (>E) la direction « Saint-Martin-en-Coailleux par le Vernat ». Dans ce cas, après les maisons, un bon chemin (NE>E>N) mène comme indiqué à la ferme du Vernat, d’où une dernière petite route file au N et rejoint notre point de départ.

Saint-Chamond
18,6 km 715m R2 icone randonnee

ALLERPrès de l'église des Viollins, prendre le sentier balisé en direction des Allibrands.Aux Allibrands monter vers le nord-ouest en direction du torrent d'Allibrands hors sentier ou sur un ancien chemin muletier qui vient traverser ce torrent vers 2110m.Continuer alors à monter hors sentier en rive gauche du torrent pour 900 mètres de montée soutenue, d'abord dans l'herbe, puis dans la pierraille.Vers 2800m, obliquer progressivement à gauche dans le vallon pour arriver à l'Etoile vers 3058m.Suivre alors la crête qui mène à la tête de Dormillouse en passant par endroits sur la crête et par endroits à gauche de la paroi rocheuse.RETOURDu sommet rebrousser chemin sur la crête jusqu'à trouver un passage permettant de descendre à droite dans l'éboulis (direction sud-est).Obliquer à droite vers 2850m pour éviter de descendre dans le Preynas (parois rocheuses en-dessous). Se diriger vers la montagne du Vallon d'Odeyer..Rejoindre le torrent d'Odeyer et descendre dans l'alpage le long de ce torrent, puis le long du torrent des Drayes jusqu'à croiser vers 2000m le sentier PR en balcon (pas très visible).Prendre le sentier PR vers la gauche et le suivre jusqu'aux Viollins en passant par la Got.

Freissinières
12,5km 1820m R3 icone randonnee

ALLERSuivre vers l'est la piste menant au col de Restefond et au col de Raspaillon.La quitter 250m plus loin pour monter à gauche le long de la crête sud-est du Restefond.Gravir le Restefond jusqu'à son sommet.Redescendre par le même chemin sur une vingtaine de mètres jusqu'à trouver à gauche un cairn indiquant le départ d'une sente traversant horizontalement dans des éboulis.Rejoindre ainsi la crête joignant le Restefond au Mourre Haut.Passer le col à 2738m et remonter en face.Gravir plus haut le sentier cairné jusqu'au sommet du Mourre Haut.RETOURRebrousser chemin en reprenant la crête en direction du Restefond, en passant à gauche du sommet, puis en descendant le long de sa crête sud-est jusqu'au col de Restefond.Il est possible alors de rejoindre directement le point de départ de la randonnée pour un circuit plus court (260m de dénivelé cumulé et 3km).Au col de Restefond, continuer en face sans traverser la route du col de la Bonette.Rejoindre ainsi la crête nord-ouest de la cime des Trois Serrières.Passer son sommet et descendre à droite le long de sa crête sud-ouest.Quand on arrive à proximité de la route du col de la Bonette, prendre en pleine droite le sentier qui surplombe cette route.130 mètres plus loin, obliquer à gauche pour traverser la route, puis descendre en biais vers la droite dans le vallon de Restefond.Passer près de vestiges militaires et près d'une zone humide bordée de linaigrettes.Prendre un court instant la piste issue du faux col de Restefond, puis la quitter vers la droite pour remonter au parking à l'endroit qui apparaît le plus facile.

Jausiers
4,5km 370m R2 icone randonnee

Un grand classique du Pilat, que ce soit par l'ancienne voie balisée du PNR appelée alors "Sentier Jean-Jacques Rousseau", ou par l'actuelle, quelque peu « réajustée » donc par rapport à JJR… Cela dit, une boucle est aussi possible en redescendant par le plus raide vallon du Bois du Bœuf.MONTÉE : Cet itinéraire JJR du PNR, balisé en effet de bout en bout (m.b.m.) jusque dans les années 2010, a en effet ensuite été à la fois débaptisé et (partiellement) débalisé (tout comme le superbe sentier un peu (trop ?) sportif qui va du Saut du Gier à la Jasserie). Trop cahoteux ? Trop « pilatique » aux goûts de certains ? Je propose ici de le suivre à nouveau. Mais on peut bien sûr aussi choisir de suivre de bout en bout l’actuel balisage du PNR, qui remplace une portion médiane de l’ancien itinéraire (encore signalée en partie par des cairns) par une voie parallèle plus « confortable » (?). Du parking, revenir sur la route et la suivre à gauche jusqu’au centre de Doizieux tout proche. Repérer à droite, un peu avant la fontaine, l’assez pentue Rue de la Tour (panneaux La Jasserie / la Roche, m.b.m.) et suivre ce balisage. Après plusieurs raides lacets (on passe au pied de la tour, puis à gauche de l’église), on débouche au-dessus du village sur  une route peu fréquentée. À partir d’ici et malgré le balisage, l’itinéraire devient un peu plus complexe et demande un peu d’attention.  Donc, suivre cette route à droite, puis repérer presque aussitôt à gauche entre 2 maisons un chemin encaissé et souvent caillouteux, qu’on va emprunter. Plus haut, après le réservoir, on recroise cette route : la suivre brièvement à droite (NW>SW) jusqu’à la reprise de notre chemin sur la droite. Plus haut encore, vers 755m, ce chemin rejoint une autre route qui continue dans la même direction (SW). La suivre jusqu’à ce qu’elle vire à gauche vers 780m (belle ferme) : la quitter ici et poursuivre à droite de la ferme sur le large chemin qui monte en face (SW toujours). Ignorer les voies à droite et à la bifurcation (826m), prendre la voie de droite qui vire à l’W puis au S (celle d'en face mène au vallon du Bois du Boeuf). Lorsqu’elle rejoint une autre route, suivre celle-ci, qui mène aux quelques maisons de La Roche (panneau) puis à une bifurcation (942m), où il faut tourner à gauche. Peu après, repérer sur votre droite le départ d’un chemin caillouteux qui grimpe raide en sous-bois. À partir d’ici, on a le chois entre 2 options :- soit suivre l’ex-Sentier J.J. Rousseau. Il faut alors continuer à monter toujours tout droit, plein S, jusqu’à la Jasserie, en ignorant toutes les sorties à droite ou à gauche, y compris celles balisées blanc-marron par le PNR.- soit suivre l'actuel itinéraire balisé du PNR. Dans ce cas, il suffit de suivre de bout en bout le balisage blanc-marron.   À 1283m, notre itinéraire (devenu commun aux 2 options) est rejoint à sa droite par le GR7, et mène peu après à la fameuse Jasserie du Pilat (1308m) avec sa source du Gier et sa fontaine, son restaurant (très fréquenté !), ses anciens dortoirs, sa chapelle, etc. Il ne reste plus alors qu’à continuer dans la même direction en traversant le large terre-plein, puis les pâturages, en restant bien sur la trace. Celle-ci aboutit à la route d’accès, qu’il faut traverser, puis continue jusqu’au sommet du Crêt de la Perdrix, qui était d’ailleurs bien visible dès l’arrivée de notre chemin sur le vaste terre-plein de la Jasserie.La vue y est magnifique… par temps clair (si vous voyez le Mont Blanc derrière le Crêt de Botte, c’est que vous avez tout bon !). Heureusement une belle table d’orientation permet d’identifier notamment les innombrables et prestigieux sommets lointains des Alpes et d’Auvergne visibles d’ici. DESCENTE :Deux possibilités : 1 : Par l’itinéraire de montée (de l’ex-sentier JJ Rousseau ou de l'actuelle voie balisée du PNR, au choix !)2 : Par le vallon du Bois du Bœuf (plus varié et plus agréable) : Redescendre alors à la Jasserie puis poursuivre en face dans les pâturages (itinéraire de montée) jusqu’à la lisière du bois sur la droite vers 1300m. Là, quitter cet itinéraire et le GR7 pour s’engager à droite sur le bon chemin qui pénètre en sous-bois (E) Vers 1270m, repérer à gauche le départ d’un sentier creux qui descend assez raide dans le vallon. Le suivre au mieux (quelques cairns). Remarquer à droite le lit très caillouteux d’un ancien ruisseau qui descend en parallèle à droite (et qui peut servir d’alternative si on aime…). Mais plus bas, un vrai petit ruisseau qui descend du versant droit vient s’y jeter. Mais il n’est généralement (mais pas toujours !) constitué que d’un mince filet d’eau, qui n’empêche pas vraiment d’y marcher…Le sentier sillonne ensuite dans le bois. Plus ou moins marqué, plus ou moins raide, il va buter sur une très large piste (ouverte en 2019), qu’il faut traverser. Le sentier se poursuit en face, puis finit par rejoindre le ruisseau vers 1090m (petit terre-plein). Traverser alors ce dernier à gué et poursuivre la descente le long du ruisseau, en rive droite. Au point 1039 on croise une seconde piste, plus ancienne, qu’on traverse également (suite du sentier en face). Au croisement 990, quitter ce chemin et prendre celui de gauche.Ce nouveau chemin refranchit peu après le ruisseau à gué puis s’oriente vers le N. Lorsqu’il débouche (pt 933) sur une route, la suivre en face. Après un peu plus de 250m, prendre à droite le tout début d’une autre petite route (elle va rejoindre une maison bien visible à gauche) et la quitter après quelques mètres pour prendre un chemin herbeux qui descend à droite, plein N. Suivre cet agréable chemin bordé de végétation, qui après un crochet vers la gauche (ferme du Bruchet visible en contrebas à droite) repart au N et va rejoindre notre chemin de montée à la cote 826. Désormais balisé (m.b.m.), il ramène sans problème (NE) au point de départ de la rando.

Doizieux
16km 865m R2 icone randonnee

Suivre la route jusqu'à son terminus aux Trémouilles.Y prendre le sentier du bord du lac en direction de la baie Saint-Michel.Suivre ce sentier de crique en crique.Passer en bas du Pra de l'Ase.Au panneau "Sous les Curattes, alt.815m", prendre en pleine gauche le sentier en direction de Chanteloube.Passer en haut du Pra de l'Ase, puis aux Curattes, puis au Serre de l'Aigle, 875m, point culminant du circuit.Traverser le hameau de Chanteloube.À la chapelle Saint-Jacques, prendre à gauche la route qui descend rejoindre la route par laquelle on est arrivé.Aller voir le viaduc submergé, puis revenir à la voiture.

Chorges
6km 210m R1 icone randonnee

Du parking, prendre le sentier qui part vers le Nord. Montée en forêt avec balisage jusqu'au Planay (col à 1690m). Au col, quitter le sentier et prendre à gauche (direction Sud-ouest) une trace plus ou moins marquée et balisée avec quelques cairns. On traverse une zone de lapiaz avant d'arriver au pied de la paroi du Roc de Charmieux. Remonter d'une quarantaine de mêtres pour prendre la vire la plus haute; vire herbeuse qui traverse, vers la droite le versant Nord (passages aériens) jusqu'à venir buter sur un dévaloir. Prendre alors à gauche un couloir rocheux. La première moitié (escalade niveau 2) est la plus délicate avec du rocher qui peut se déliter.  A mi-hauteur, prendre à gauche (plus facile et moins exposé) pour accéder à une dernière pente herbeuse, moins raide, qui permet d'atteindre le sommet (croix, 1877m).Descente par la voie normale; sentier qui part vers le Sud, qui passe par le petit collet entre les 2 sommets Sud et Nord. Aller/retour possible jusqu'au sommet Sud du Roc de Charmieux (+ 50m de dénivelé). Retour jusqu'au parking par le sentier balisé.

Le Grand Bornand
400m R4 icone randonnee

Depuis le centre de Trèves, traverser le Trévezel direction sud et prendre à gauche en direction le Villaret, suivre le marquage jaune du PDIPR pour remonter la rivière. Après avoir cheminé en sous bois, rejoindre un pont permettant de traverser de nouveau la rivière bien en amont. Remonter ensuite rive droite la rivière puis prendre tjs un chemin du PDIPR partant sur la gauche. Suivre les panneaux Marre d'Espinassous. A Espinassous, traverser le hameau puis prendre un chemin 100m après la sortie permettant de redescendre à Trèves. Cet itinéraire est vraiment très chouette !

Trèves
12,2km 500m R3 icone randonnee

Prendre la piste qui contourne le village. Après deux épingles, elle se divise en deux. Prendre la piste de droite, qu'il suffit de suivre jusqu'au Col du Mottet, en passant par les Chalets d'Orgentil. Du Col, suivre la ligne de crête assez large, à gauche jusqu'au sommet. Pour la descente, deux options. Soit revenir par le même itinéraire (le plus facile), soit pour faire une boucle, continuer sur la crête pour descendre d'une cinquantaine de mêtres jusqu'à un collet. Descendre ensuite à gauche (direction S/E) dans le vallon de la Chambrette (alternance d'herbe et de gros blocs rocheux) puis en suivant le Ruisseau d'Orgentil en rive droite pour récupérer la piste de montée.

St Jean de Belleville
14,5 km 990m R3 icone randonnee

Du parking du Plan de la Lai, prendre le chemin bien panoté passant par La Plate. Juste au dessus de la Lauze prendre le chemin menant au tunnel. Tranverser le tunnel avec des lampes (200m de long). On se tient debout et par moment il faut se baisser un peu. De l'autre côté, continuer le chemin meant au col de la Lauze. Ou bien suivre une sente au dessous du pont de singe de la via ferrata. Un peu raide et excarpé par moment mais on arrive directement au canyon entre les 2 parties du Rocher du Vent. Aller jusqu'au bout pour admirer la vue plongeante du le lac de Roselend.On peut revenir sur nos pas jusqu'au col de la Lauze pour admirer la vallée de la Gittaz. On revient par le chemin descendant au Plan de la Lai.

Beaufort
?km 520m R3 icone randonnee

Itinéraire très sympa  et évident le long de la côte  - découverte de criques-  surfréquenté en Juillet et Août.Parcours très agréable au printemps ( nombreuses fleurs) et en automne.

Argelès sur Mer
9km 50m R2 icone randonnee

 vous arrivez à une belle carrière désaffectée très ancienne. Il y a au delà une table d'orientation. A partir de là c'est à toute crête jusqu'au sommet sans autre chose que de vagues traces de gibiers. retour par le même endroitj'ai lu sur le net qu'on peut descendre directement sur le col au sud, mais cela nous a semblé trop raide. 

Marignac
6km 600m R2 icone randonnee

ALLERMonter par la piste jusqu'à la chapelle St-Pierre. A 1801m un sentier sur une ancienne piste de débardage, peu visible au départ, permet de couper un lacet de la piste.A la chapelle St-Pierre, monter dans l'alpage (en direction Ouest).Arrivé sur un plateau vers 2200m, on aperçoit la Roche Moulinière et à sa gauche le col à 2426m par lequel il va falloir passer.Une falaise rocheuse barre l'accès à ce col, mais une vire presque horizontale située à sa gauche permet d'y accéder.Se diriger vers le départ de la vire. Monter dans un pierrier pentu pour y arriver.Parcourir ensuite la vire précautionneusement jusqu'au col.Continuer sans difficulté en face jusqu'au sommet.RETOURRevenir au col, puis basculer vers le vallon de Fouran.Commencer par plonger dans la pente pour éviter les pierriers, en suivant des drailles d'animaux en lacets.Attention. Ici se trouve une autre difficulté du circuit : des pentes très raides en forêt parsemées de barres rocheuses se situent en contrebas.Pour les éviter, obliquer à gauche à la base du pierrier et partir en pente douce dans l'alpage en traversant plusieurs vallons.Terminer à vue vers la cabane dans une pente plus raide.Continuer ensuite sur le sentier d'accès à cette cabane.Rejoindre le sentier venant de Pré Charnier.Passer à proximité de l'ancienne ardoisière.On peut par un court aller-retour aller voir l'entrée de l'ardoisière, visible dans la paroi rocheuse.Déboucher enfin sur la piste un peu plus bas.Parcourir cette piste, longue de 2,6km, jusqu'au départ du circuit.Elle commence par descendre 70m, puis elle remonte 50m, puis elle descend 35m avant d'arriver au point de départ.Elle est en partie à l'ombre l'après-midi.

Châteauroux-les-Alpes
12,2km 900m R3 icone randonnee

Prendre le vallon à gauche en sortant du tunnel. Il faut suivre le fond du vallon avant de monter en rive droite. le sentier grimpe ensuite en lacets jusqu'au col de Rius, le lac est juste derrière 

Lerida
5km 800m R2 icone randonnee

Appelé également « Château du Thoil » - ou du Toil - (et même « le Toile » sur la seule carte IGN !), ce gros rocher qui émerge du flanc nord-est de la haute vallée du Ban était en effet surmonté jusque vers le 17e siècle d’un château dont il ne reste plus rien aujourd’hui. Il est accessible par de nombreux itinéraires, parfois balisés, notamment  à partir du village du Bessat situé en amont.Le circuit proposé ici est un des plus courts. Les passages en sous-bois (pinèdes) y alternent avec de vastes clairières (coupes) ménageant de superbes ouvertures sur l’assez sauvage vallée du Ban ou les plus paisibles Monts du Lyonnais.ALLER : Du parking, revenir un peu en arrière jusqu’au rond-point, et passer à droite de la statue du Christ qui y trône. À partir de là, trois départs sont signalés avec leurs panneaux respectifs. Ignorer le « Chemin des Creux » qui file plein E (voie balisée n°2) et prendre à sa gauche celui orienté NE et marqué « Boucle Chamina n°9 Chemin du Thoil, 4 km, 1h30 », qu’on va suivre dans un premier temps. D’abord herbeux et assez peu marqué, ce chemin devient vite un bon sentier. Non balisé, il va plonger dans le vallon du Ban. Ignorer un chemin à gauche, continuer à descendre. Après une boucle vers la gauche, le sentier s’oriente au Nord. On traverse un premier puis un second chemin, et vers 970m (lieu-dit le Gallot), juste avant de déboucher sur une vaste piste en-dessous à droite, prendre à gauche un large chemin en très légère montée (NW). À partir d’ici notre chemin est désormais balisé (m.b.j. + parfois m.b.m.) car on rejoint la voie balisée n°2. Après un peu plus de 350m, ne pas poursuivre en face (non marqué sur IGN) mais virer à gauche (S) en montée. Au panneau 996, prendre à droite vers le Rocher du Thoil bien visible. Remarquer les ruines d’une des nombreuses fermes (aujourd’hui toutes ruinées) qui avaient été construites dans les environs avec les pierres du château ! On arrive au pied du rocher (996m, panneau explicatif) Grimper (quelques blocs faciles) jusqu'au sommet du rocher principal (il y en a deux autres) de l’ex-château du Thoil (1024m). De là-haut, très belles vues sur la vallée du Ban et vers Saint-Chamond / Monts du Lyonnais.RETOUR : Une fois redescendu du Rocher, on a le choix entre plusieurs itinéraires. Plutôt que la voie la plus directe en face (panneau Le Bessat, 1,9km), il vaut mieux prendre à sa droite la suite de la voie n°2, toujours balisée blanc-jaune, qui paraît plus sympathique et variée, panneau Les Railles, 1,3 km – éviter la voie la plus à droite qui file vers la Barbanche ! Il suffit donc de suivre les m.b.j. de cet itinéraire montant en forêt en plusieurs grands lacets. Au pt 1132 (les Railles), on sort du bois pour rejoindre et suivre le GR42 vers la gauche (SE). Cet agréable chemin file tout droit vers le Bessat, en passant d’abord en lisière du bois, puis devant les belles résidences du quartier du Mort (point haut du jour à 1180m).NB : On peut aussi suivre de bout en bout l'itinéraire balisé n° 2. C'est alors un peu plus long, compter 2h30 pour 7km environ, v. http://pilat-rando.fr/api/fr/treks/272/les-ruines-du-chateau-du-thoil-le-bessat-n-2.pdf

Le Bessat
5,5km 230m R1 icone randonnee

Un superbe circuit dans une des plus belles et secrètes vallées du Pilat - sans village ni route de traverse, elle est presque entièrement boisée. Affluent du Gier, le Ban prend sa source vers 1100m sous le Bessat, et vient alimenter quelque 600m plus bas le lac du barrage de la Rive. Le beau rocher de l’ex-Château du Thoil, qui se dresse un peu en contrebas de sa source, peut constituer un bel objectif à notre circuit du jour. Notez qu’on peut bien évidemment prolonger cette boucle jusqu’au Bessat, ce qui rallonge encore un peu la rando - voir la variante à la fin du topo.MONTÉE : Du parking, faire encore quelques mètres en direction de l’église, et repérer à droite le Chemin de la Croix Rouge (panneaux Barrage de la Rive / Rossillol par les Ponts). Descendre ce chemin dallé jusqu’à ladite Croix Rouge, où on le quitte pour celui qui descend à gauche en épingle (SW, m.b.j.). Cette belle plongée au fond de la vallée du Ban (on distingue le lac de la Rive en bas à droite) s’achève par le franchissement de la passerelle sur le Jarret (530m, point bas de cette rando), un affluent du Ban (la passerelle sur le Ban, elle, est juste un peu plus loin).Remonter le raide chemin en face (NW>S). À la route, la suivre à droite (m.b.j.) en très légère montée, puis la quitter au croisement suivant (pt 633) pour prendre en face le Chemin de la Scie du Coin (panneau, m.b.j.). Ce dernier descend jusqu’au ruisseau du Ban, qu’on traverse sur un joli pont (alt. 590m). Poursuivre alors rive gauche dans la même direction (SSW – impressionnant rocher à droite !) jusqu’aux maisons ruinées de Sordel (616m). Notre chemin longe désormais le Ban, en changeant plusieurs fois de rive, et passe à gauche de la Scie du Coin (belle ferme au bord du Ban,  avec grange et cabanon). À la bifurcation 690, continuer en montée en face sur la piste de droite. Un peu plus haut, on s’éloigne provisoirement du Ban pour suivre un affluent (SW). Mais après une boucle serrée à gauche (760m),  on va retrouver le Ban (pt 751) et le franchir à gué. On le suit désormais fidèlement en rive droite (SE), jusqu’à une nouvelle boucle serrée, vers la droite cette fois (Gourney, 877m). Ici la piste passe au-dessus du Ban, qu’on va alors quitter pour monter en longs lacets en direction du Thoil : autre boucle serrée à gauche (914m), puis une autre encore à droite au croisement de chemins du Gallot, 967m : ici il faudra en effet quitter la large piste qui se poursuit vers le SE (direction qu'on prendra pour la descente) pour s’engager en épingle sur le bon chemin qui monte à droite (NW).  Il reste à le suivre. Il va obliquer à gauche, puis à droite (m.b.j.+ m.b.m.!). Au croisement 916m, le puissant  rocher du Thoil est à droite (panneau explicatif). Le rejoindre et le remonter sans grande difficulté. Au sommet (1024m), beau panorama à 360°, notamment sur la vallée du Ban et les Monts du Lyonnais.DESCENTE : Revenir d’abord au croisement du Gallot par le même itinéraire. Mais là, il faudra poursuivre sur la piste par laquelle on était monté, donc en face (SE). À l’alt. 976m, net virage à gauche : on franchit un ruisselet... notre Ban, sauf erreur de ma part, dont la source doit se trouver quelque 110m au-dessus (cf. IGN). Notre piste s’infléchit peu après vers la droite puis effectue un nouveau franc virage à gauche (avec un nouveau ruisselet, le premier affluent du Ban !?). Juste après ce virage, remarquer à droite le départ d’un sentier raide et caillouteux (NE) : on a intérêt ici à quitter la piste pour remonter ce sentier, qui offre un raccourci très intéressant pour accéder rapidement au col du Rot, notre prochain objectif. Ce sentier débouche bientôt, en haut à droite, au croisement de la Petite Chomienne (1085m). Là, continuer la montée à droite (panneau Le Rot 0,5km). Bien rester sur le chemin principal, et déboucher ainsi au col du Rot (1106m), point haut de la rando. La « vraie » descente débute en fait ici. Son itinéraire file désormais obstinément vers le Nord, sur la crête entre la Vallée du Ban à gauche et celle de la Fare à droite. Et il est à présent parfaitement balisé (m.b.m., vu que c’est un sentier du PNR du Pilat, autrefois nommé « Marcellin Champagnat » du nom du fondateur des frères maristes à la Valla-en-Gier). On commence donc notre descente par la D2, qu’on suit d’abord brièvement à gauche. Plein N donc, avec vue superbe à droite sur les rochers du site d’escalade du Saut du Gier et sur le Grand Chirat. Laisser cette route dès qu’elle oblique à droite pour le Chemin des Trémises qui poursuit vers le N. Et dès que ce chemin vire à gauche, prendre pied sur celui qui garde le N (à sa droite donc). La descente s’accentue progressivement. On passe à la Croix du Sabot (883m), puis aux maisons des Pissorts. Juste après, traverser la D2 et prendre en face le chemin parallèle. Poursuivre (après avoir retraversé la D2) en direction de Luzernod dont on distingue nettement la coupole de l’Observatoire et la Vierge sur son socle. Puis l’itinéraire se faufile astucieusement à flanc (NW) jusqu’à la Valla, avant de plonger jusqu’au parking de départ.VARIANTE : Pour prolonger la montée jusqu'au Bessat, il suffit, à partir du Rocher du Thoil, de s'engager sur le sentier qui monte plein S (puis SSE) et qui mène directement au Bessat (panneau). Arrivé au village, suivre la rue à gauche (SE) sur 120m env., puis prendre à gauche le chemin descendant (NE puis N, balisé et surligné sur IGN) jusqu'au carrefour du Gallot. Là, continuer la descente  comme indiqué dans le topo ci-dessus.

La Valla-en-Gier
18,5km 735m R1 icone randonnee

ALLERSuivre la D13 en direction de Caromb sur quelques mètres, passer le pont sur le Brégoux, puis tourner à gauche.Remonter le long d'un champ d'oliviers.Trouver un peu plus haut un panneau explicatif relatif aux cultures et au pastoralisme pratiqués sur les collines du lac du Paty jusqu'au milieu du XXe siècle.Suivre vers la gauche le sentier balisé en vert qui permet de découvrir des murs de restanques, des parcs à moutons et des cabanes de bergers en pierres sèches.Passer ainsi au-dessus du lac du Paty.Rejoindre le circuit balisé du GRP Tour des Dentelles de Montmirail, le suivre un instant vers la droite, puis le quitter de nouveau vers la droite pour arriver vers 385m d'altitude sur la piste qui dessert la chapelle du Paty.Faire un aller-retour jusqu'à cette chapelle.RETOURPrendre la piste dans le sens de la descente, en direction de la petite Euzière.La quitter plusieurs fois en suivant le balisage vers la droite ou vers la gauche pour passer devant d'anciennes cabanes ou abris de bergers restaurés.Rejoindre pour finir le sentier de montée près du panneau explicatif et revenir au parking.

Caromb
3,6km 160m R1 icone randonnee

ALLERAu parking, prendre la piste qui passe sous la route et la voie de chemin de fer et qui longe la crique du Riou Bourdoux.Lorsque la piste tourne à gauche pour traverser le torrent de Riou Bourdoux, continuer en face en longeant ce torrent, qu'il faut franchir 6 fois de suite à gué.Vers 850m d'altitude, prendre vers la droite le sentier qui gravit un raidillon pour se retrouver au-dessus des Grosses Blaches.En haut du raidillon, longer un champ, traverser le Béal des Blaches, puis rejoindre un sentier qui continue à monter en haut du ravin du Riou Bourdoux, au-dessus des Grosses Blaches.Rejoindre vers 1035m une piste arrivant des Petites Blaches par la droite et la suivre en face vers le nord.À l'embranchement situé 80 mètres plus loin, prendre la piste de gauche.Se retrouver peu après sur un sentier qui surplombe le ravin de Rimonard et le suivre en haut du ravin jusqu'à sa sortie peu avant 1200m d'altitude.RETOURQuitter alors le sentier vers la droite pour amorcer la descente en direction Sud-Est, puis Sud, en visant au mieux dans un dédale de prairies et de bois (GPS utile).Rejoindre vers 1090m d'altitude la piste descendant des Croses vers les Petites Blaches.En suivant longuement cette piste, traverser successivement le Béal des Blaches, le Béal de la Loubière et le ravin de Mazet.Peu après la traversée du ravin de Mazet, quitter la piste vers la droite pour rejoindre une sente, puis un sentier, qui longe ce ravin en passant à la Sagné.Rejoindre plus loin une piste et la quitter vers 870m pour un sentier à droite qui descend vers Clot Olivier.À l'intersection de sentiers à Clot Olivier, tourner à gauche.Rejoindre un peu plus loin la piste longeant la crique du Riou Bourdoux et la suivre jusqu'au parking.

Savines-le-Lac
8km 430m R2 icone randonnee

Tous les chemins mènent au Tremplin ! Ayant oublié la carte, je demande à deux randonneuses des renseignements pour rejoindre le tremplin qu'elles me disent ne pas connaitre. Je prends en photo leur carte IGN qu'elles me tendent gentillement et l'on s'aperçoit que le dit tremplin est à deux doigts du parking. Allez hop go ! Et quelle ne sera pas notre surprise de les voir s'assoir à côté du tremplin dix minutes plus tard !A se demander si ces deux mamies ne voulaient pas profiter pour elles seules de ces lieux en s'imaginant pour compagnie le feu Rolland dont s'étaient follement éprises les Trois Pucelles il y a quelques centaines d'années... Allez savoir !Plus sérieusement, on peut se garer à Saint Nizier city, ou à quelques minutes du tremplin où s'élançaient il y a plus de quarante ans des artistes de haut vol chaussés d'une simple paire de skis aux pieds... Nous ferons ce jour un tour de la propriété en bonne et due forme. Quel lieu, presqu'austère aujourd'hui malgré le soleil étincellant parce que bardé de son béton délabré.Nous y imaginerons une ambiance tout autre ce 18 février 1968 lorsque le russe Vladimir Belussov a dû s'élancer du haut du tremplin sous le souffle sans doute coupé des milliers de specatateurs !!! A l'occasion de ce dernier jour des jeux, il établira à l'époque le record du tremplin (soit 101,5m). Le tremplin est laissé à l'abandon depuis 1990 par la mairie de Saint-Nizier. Les jeux olympiques d'hiver de 1992 ayant tourné leur dévolu sur la station de Courchevel pour y accueillir l'épreuve du saut à ski. Et depuis, ce site -magnifique au passage- tombe en ruine. Ce ne sont pourtant pas les idées qui manquent pour redonner couleur à ce lieu ou.... que la nature y reprenne ses droits...En 2018, je crois, un petit groupe veut redonner vie cet espace. Ces amoureux des lieux ont ainsi passé pas mal de journées à élaguer, tronconner broyer afin que le site puisse accueillir à nouveau le chaland ! Plein d'info sur leur page FB : https://www.facebook.com/tremplin.grenoble.nouvel.elan/Des festivités chaque année lors du Festival : trail, montée des marches & etc... https://multisportsfestival.com/

Saint-Nizier-du-Moucherotte
100m R1 icone randonnee

Roches de la Rivoire en boucle depuis Chirat (9.4.21)Une petite rando en boucle pour découvrir un remarquable promontoire du Pilat : la - ou plutôt les Roches de la Rivoire, superbe et vaste corniche rocheuse. On y bénéficie de vues plongeantes sur  la vallée du Ban, petit ruisseau qui alimente le barrage de la Rive... En toile de fond : la ligne de crêts du Pilat (Chaux de Toureyre, Crêt de l’Oeillon…), voire même, avec un peu de chance, le Mont Blanc ?MONTÉE : Du parking, remonter en quelques enjambées le hameau de (ou du ?) Chirat jusqu’au parking suivant, où on prend à droite le « Chemin de la Croix du Chirat » (N). Après le dernier chalet à gauche, prendre en face le chemin de gauche, en légère montée, panneau « Salvaris par Font Choreyre ». Suivre désormais le balisage (m.b.m. du PNR). L’itinéraire va s’orienter progressivement au S/SE, et passer vers 770m derrière la croix métallique du Chirat (à gauche). À la bifurcation 810, prendre la voie de droite, puis à la suivante celle de gauche (m.b.m.+ ronds orange).Peu après, à 850m, on peut soit poursuivre sur la voie balisée devenue bien caillouteuse, soit (cette variante a ma préférence) obliquer vers la gauche (j’ai mis un cairn) sur un chemin moins pierreux mais non balisé. Il rejoint un peu plus haut une piste confortable récemment tracée qu’on suit en montée. On passe une pinède bien sombre, puis on débouche vers 965m sur la très agréable crête du Grand Plâtre, qu’on suit à droite (SSW). À 996m on croise une piste qu’on emprunte à droite (la branche de gauche, elle, va rejoindre directement le Crêt de la Chaume, en peu en-dessous de notre objectif du jour : raccourci possible donc en cas de retard !). Après avoir traversé une seconde pinède obscure, on rejoint notre sentier balisé de tout à l’heure : le suivre en face (toujours SW).On passe plus loin sous le déco des parapentistes (au-dessus à gauche, position erronée sur IGN !), puis le chemin se redresse avant de déboucher en crête sur une piste : prendre à droite, puis aussitôt à gauche (pt 1054, m.b.m., ronds orange). On passe à gauche d’un pylône puis on poursuit (on est sur les hauteurs au-dessus du hameau de Salvaris, à droite en contrebas) jusqu'au carrefour du Muret (1052m, panneau).Suivre ici à gauche en lisière du bois la direction « Péalussin par la Roche de la Rivoire » (ENE, légère montée puis descente). Vers 1075m à la bifurcation, s’engager en montée à gauche (m.b.m.) jusqu’au point haut du jour, à 1080m (aucune vue). Poursuivre en légère descente, jusqu’à la bifurcation 1065m, où il faut poursuivre la descente à droite (m.b.m). Vers 1005m, repérer à droite un petit cairn : quitter alors le chemin et s’engager à droite en équerre dans le taillis clairsemé (trace) : un beau cairn rond géant a été bâti ici, en arrière de la dalle d’une très belle corniche qu’on peut appeler la Roche supérieure de la Rivoire. On domine de plusieurs centaines de m. la vallée du Ban, face à la Valla-en-Gier et Luzernod, avec tout au fond la ligne de crêts du Pilat à droite de la Chaux de Toureyre bien reconnaissable.Revenir ensuite en arrière sur le chemin et poursuivre la descente à droite. Un peu plus bas, vers 975m, repérer cette fois un bon sentier à droite. Au bout, la « véritable » Roche de la Rivoire (Roche inférieure, donc), offre à nouveau un panorama similaire, avec deux éperons rocheux, l’un à gauche et l’autre à droite (prudence dans l’approche…).DESCENTE : De retour sur notre chemin, on poursuit la descente à droite (NE). On se trouve désormais sur un chemin de crête (le Crêt de la Chaume), qu’on va suivre (toujours NNE) en ignorant les départs à droite ou à gauche : successivement une piste qu’on croise vers 905m, un chemin qui part à gauche à 811m (pylône) vers Péalussin. Vers 720m on croise une piste (menant à Péalussin) : poursuivre la descente à droite, jusqu’à un virage en épingle à gauche (N), suivi d’un « S » (gauche puis droite). Puis quitter presque aussitôt cette large piste pour prendre le chemin qui descend à gauche, plein N (X b.j.). Quelques m. plus bas, ne pas poursuivre en face sur le chemin descendant (N, non marqué sur IGN), mais prendre à gauche (SW) la piste qui se présente. À la bifurcation 678, ne pas monter à gauche mais descendre à droite jusqu’au ruisselet qu’on franchit à gué. Remonter ensuite à droite (NW>N) jusqu’à la route (710m), et la suivre dans la même direction jusqu’à Chirat.

Saint-Chamond - Izieux
8,5km 440m R1 icone randonnee

Parking Engins lieu dit Le Fournel  ( Zone de retournement car scolaire passage uniquement à 7h30 et 17h30 ). Du parking prendre la première rue à gauche Rue du Sornin ( balisage) et aller jusqu'au bout. Départ du sentier (balisage) . Prendre à gauche direction La Molière juste avant la dernière ferme. Suivre ce chemin assez raide qui s'enfonce dans le bois. Très bien marqué et balisé (jaune vert) jusqu'au croisement   " La Croisette" avec la piste qui monte au Sornin. Prendre en face (balisage) et suivre le sentier raide en lacet qui aboutit sur des barres rocheuses (balisage jaune rouge). Poursuivre la progression sur un sentier en balcon (sans difficulté) qui débouche sur le bas des Alpages de la Molière. Prendre direction Ouest et remonté ces alpages jusqu'à la maison du berger (1580m). Juste derrière en face emprunter l'accès au Pas du Tracollet puis prendre à gauche (plein sud) pour rejoindre le point culminant Charande (1709m) Vue magnifique sur le bassin grenoblois et les chaînes de Belledonne et Chartreuse. Rebrousser chemin pour suivre la ligne de crête jusqu'à la table d'observation de La Molière. Prendre la piste plein Nord sur 1km200 où après une courbe à gauche un balisage est implanté sur la droite (Les Génisses 1630m). Bifurquer à droite et suivre scrupuleusement ce sentier de traverséee de la forêt sur 2 kms (Ne pas sortir de l'itinéraire car l'égarement est très facile et le sol est jonché de lapiaz et de trous diverses). A la fin de ce sentier (balisage La Côte 1545m) prendre sur la gauche et suivre le sentier jusqu'à sa sortie sur des alpages . Rejoindre la maison du berger (une pièce est ouverte sur le côté pour s'abriter) et suivre la piste plein Nord qui redescend pour rejoindre le hameau du Sornin (balisage). A hauteur de l'abreuvoir prendre à gauche (balisage) direction Le Fournel 2 kms. Suivre ce sentier qui conduit au parking.  

ENGINS
15km 850m R2 icone randonnee

ALLERMonter au col du Cayron par la piste.Y prendre en face la piste en direction de la chapelle St Christophe.100 mètres plus loin, prendre la piste de gauche en direction du rocher école.Puis, 250 mètres plus loin, quitter cette piste pour le sentier balisé avec quelques points jaunes qui monte à gauche, près du rocher école.Sur ce sentier, rejoindre en biais la crête, puis la suivre vers le nord-est.Toujours sur ce sentier, quitter 600 mètres plus loin la crête vers la droite, puis, à la bifurcation suivante, 300 mètres plus loin, prendre le sentier de gauche pour rejoindre la crête et la parcourir jusqu'à son sommet.RETOURContinuer sur le sentier qui descend progressivement, d'abord sur la crête, puis vers la droite en un large Z.Quand on débouche sur la piste qui descend du pas de l'Aigle, la prendre à droite.Au carrefour situé 50 mètres plus loin, prendre la piste de droite.Suivre longuement cette piste au-dessus des vignes en rive droite du Vallat de Fenouillet jusqu'au col du Cayron.Descendre alors en face pour rejoindre le parking des Florets.

Gigondas
8km 380m R2 icone randonnee

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net